Liens commerciaux

0
La visite du président Joseph Kabila auprès de son homologue voisin Denis Sasou-Ngueso a laissé place à des véritables spéculations en République démocratique du Congo, où le mot "référendum" refait surface.

L‘accord signé le 31 décembre 2016 devrait perdre sa teneur à la fin de l’année en cours, sans que les élections ne soient convoquées. Alors que l’opposition parle déjà d’une nouvelle transition sans le président Joseph Kabila, du côté du pouvoir, on parlerait de référendum.
En effet, depuis l’année dernière, des voix proches de la Majorité Présidentielle ont clairement fait savoir leur volonté d’organiser un référendum pour maintenir le Président congolais, arrivé en fin mandat, au pouvoir. A la même période, plusieurs médias, notamment La Libre, ont annoncé que Joseph Kabila allait convoquer unilatéralement un référendum au détriment de l’accord, qui sera finalement signé à l’issue d’interminables négociations.


Néanmoins, le sujet refait encore surface au pays. Le « Front pour le Référendum », une organisation dite « des jeunes », milite pour cette cause. Par ailleurs, le président Joseph Kabila est donné militant pour cette initiative. En en croire plusieurs médias, et des sources proches de l’opposition, la visite du Chef de l’Etat de la RDC auprès de son homologue du Congo-Brazzaville la semaine dernière s’inscrit dans ce cadre.
Afrik.com, média panafricain en ligne, a jeté un pavé dans la marre quelques jours plus tôt en annonçant une prochaine rencontre entre Joseph Kabila et le président français Emmanuel Macron, pour semble-t-il « valider le référendum ».
Si la visite du président Kabila semble être « dans les tuyaux » depuis plusieurs jours, avec des sources proches de la MP qui la disent « possible », on y explique néanmoins qu’il ne saurait être question d’un référendum. « On n’a pas besoin d’aller vers la France pour convoquer un référendum. C’est au peuple congolais que revient cette décision et à personne d’autre« , renseigne un cadre de la MP qui a requis l’anonymat. En attendant, la spéculation bat son train au pays.

politico.cd
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top