Liens commerciaux

0



*Le ministre de l’Energie et Ressources hydrauliques, Ingele Ifoto, et une délégation indienne, déjà à Kinshasa, se rendront incessamment sur le sit pour donner un coup de pouce à ce grand projet.

Le gouvernement congolais n’a pas renoncé au projet de construction de la centrale hydroélectrique de Katende, sur la rivière Lulua, dans le Kasaï Central. Samedi 16 septembre, le projet a été au centre d’une séance de travail au ministère de l’Energie et Ressources hydrauliques entre une importante délégation indienne et le gouvernement congolais représenté par les ministres Jean-Marie Ingele Ifoto et John Kwet à côté d’autres experts de l’Exécutif national. La délégation indienne a été conduite par l’ambassadeur de la RDC en Inde, Rosette Mossi. Au nombre de 23 personnes qui composent la partie indienne, figure le ministre indien des Affaires extérieures, Chandra Prakash.

Il ressort de ces discussions que la société LPCC remplacera désormais Angelique qui avait commencé les travaux. Ces deux deux entreprises sont toutes indiennes, à la différence que Angelique est privée alors que LPCC est publique.
Selon le ministre indien des Affaires extérieures, Prakash, sa présence dans la délégation, c’est pour s’assurer de la reprise des travaux du barrage hydroélectrique de Katende. Pas seulement. C’est aussi pour veiller que la transition entre les deux sociétés se passe en douceur. Chandra Prakash a indiqué que le projet du barrage de Katende est très important non seulement pour le gouvernement congolais mais aussi pour la partie indienne.
Le ministre Jean-Marie Ingele a promis le soutien du Gouvernement congolais pour aller au bout de ce projet qui n’a que trop duré. Ingele est formel, "il n’y a pas de développement sans électricité."
Lancés en octobre 2011 par le président de la République, Joseph Kabila Kabange, les travaux de construction du barrage de Katende, dans l’ex-province du Kasaï Occidental, piétinent.
Pour raison de contraintes budgétaires, le gouvernement avait décidé en septembre 2012 de redimensionner le projet de la centrale hydroélectrique de Katende. Une décision qui avait été mal accueillie dans l’espace kasaïen.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top