Liens commerciaux

0
Des militaires angolais ont fait irruption durant la nuit de mercredi à jeudi 7 septembre à Kakongo, un village situé dans le territoire de Lukula à 200 km à l’ouest de Matadi (Kongo-Central), a indiqué à Radio Okapi le président de la société civile du secteur de Kakongo.




Les militaires angolais étaient à la poursuite des combattants du Front de libération de l‘enclave de Cabinda (FLEC) qu’ils soupçonnaient d’avoir établie leur base arrière dans le village congolais, d’après Jean Noel Mananga Managa, président de la société civile de Kakongo.




«Il y a d’abord eu une délégation des officiers angolais qui sont venus nous voir au terrain neutre hier, parce que c’était un jour de marché. Ils ont prévenu les responsables de service de sécurité qu’ils vont venir traquer les FLEC. Et des renforts des militaires angolais ont encerclé des villages, provoquant la panique parmi la population», a rapporté Jean Noel Mananga.
Vous pouvez suivre son témoignage ici :

Il a dénoncé une incursion de trop, indiquant que c’est la deuxième fois que l’armée angolaise entre dans ce secteur pour traquer les rebelles angolais de FLEC, a relevé sans plus précision M.Mananga.


Selon la même source, trois villages situés dans ce secteur ont été vidés de ses occupants à cause de cette incursion.

Cette information n’a cependant pas été confirmée par le ministre provincial chargé de l’intérieur du Kongo-Central.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top