Liens commerciaux

0
L’élection du nouveau gouverneur de la province du Kwilu, Michel
Balabala, vient d’être contestée par la Majorité présidentielle (MP)
et son allié, le Parti Lumumbiste Unifié (PALU). Dans une requête
introduite à la Cour d’appel de Bandundu (Chef-lieu de Kwilu), la
Majorité présidentielle dénonce des irrégularités ayant caractérisé,
d’après elle, le vote. Et sollicite l’annulation du résultat ayant
proclamé le candidat indépendant Michel Balabala comme gouverneur élu de Kwilu.

Contacté par cas-info, le professeur Michel Balabala se dit surpris
par ces accusations de la Majorité présidentielle qui, du reste,
l’intéressent pas. « La MP est libre de tout commentaire. Dire que mon élection n’a pas été crédible, n’est qu’un point de vue de cette
plate-forme qui ne dispose pas des preuves palpables de leurs accusations. Ce sont des commentaires vains qui ne m’intéressent pas. Je n’attends que l’aboutissement de la procédure entamée par la Cour d’appel de la province ».

Du côté de la CENI, l’on soutient que le scrutin s’est déroulé en
toute indépendance et fiabilité. Position appuyée également par le
ministère public. La Cour d’Appel de Kwilu a pris l’affaire en
délibéré et promet de se prononcer avant le 12 septembre 2017.

CAS-INFO
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top