Liens commerciaux

0
Le représentant du Pape François en RDC a répété depuis le Kasaï où il s’est rendu au chevet des victimes de la violence des derniers mois que le chef du Vatican ne devrait pas visiter la RDC de sitôt. En tout cas, tant qu’il n’y aura pas eu d’élections présidentielle et législatives dans le pays, a déclaré à la presse, le nonce Luis Mario Montemayor.

« Il ne faut pas que la visite du pape puisse être comprise comme un soutien à « la continuation du pouvoir illégitime ou encore comme un encouragement à manifester pour expulser le régime en place », s’est expliqué le prélat.

Prévue en juillet 2016, la visite du pape avait dû être reportée sans fixer de nouvelle date. Ce qui n’avait pas empêché François de recevoir au Vatican le président Kabila deux mois plus tard. Mais ni cette rencontre, ni les critiques acerbes de Montemayor – qui a dénoncé encore jeudi l’attitude des autorités congolaises et de la classe politique dans son ensemble face à la crise humanitaire au Kasaï – n’ont pas réussi jusqu’ici à débloquer la situation.

Par CAS-INFO
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top