Liens commerciaux

0


(Par l’Evangéliste Colin NZOLANTIMA)

1 Rois 12.1-15 ; « 13 Le roi répondit durement au peuple. Il laissa le conseil que lui avait donné les vieillards, et il leur parla ainsi d’après le conseil des jeunes gens : Mon père a rendu votre joug pesant, et moi je vous le rendrai plus pesant ; mon père vous a châtié avec des fouets, et moi je vous châtierai avec des scorpions. Ainsi, le roi n’écouta point le peuple ».

Le peuple est venu voir le roi Roboam pour alléger le joug imposé par son père le roi Salomon. Au lieu d’écouter les vieillards qui lui prodiguaient de bons conseils en respectant les principes bibliques, il a préféré augmenter le fardeau du peuple par toutes sortes d’impositions et assujettissements. Cela a suscité une révolte et la division du royaume en deux, de Juda et d’Israël. Dieu avait donné plusieurs commandements relatifs au choix du roi et surtout de ne pas épouser des femmes étrangères (Deutéronome 17.14-21).
Malheureusement, 1 Rois 14.21 « Roboam fils de Salomon, régna sur Juda … Sa mère s’appelait Naama, l’Ammonite. Il fit le mal, parce qu’il n’appliqua pas son cœur à chercher l’Eternel ». Sa mère ignorant les lois de Dieu, ne pouvait les transmettre à son fils. Dans le livre de Proverbes 31, nous voyons le conseil de la mère à son fils qui doit régner. La femme sage bâtit sa maison. Instruis l’enfant dans les voies du Seigneur quand il sera grand, il ne s’en détournera pas.
Le père selon Deutéronome 6 .6 a l’obligation d’instruire ses enfants et ses petits-enfants. Salomon s’est contenté de suivre les femmes plutôt que d’éduquer ses enfants. L’éducation se donne pour trois générations.

LA MALHONNETETE AU CŒUR DES NATIONS
L’augmentation des fardeaux du peuple par les impôts et toutes sortes de prélèvement appauvrit le peuple. Les Etats-Unis ont commencé à augmenter les impôts des lors que le gouvernement fédéral a commencé à les prélever en 1913.
Les différentes nations se retrouvent confrontées aux problèmes des déficits budgétaires. Le budget comporte deux volets, les investissements et les ressources. Et pourtant, l’implication progressive de l’Etat dans tous les domaines de la société, augmente le volume de ses dépenses d’investissements.
La baisse des ressources de financement du fait du ralentissement des activités économiques, du commerce international, des fraudes et évasions fiscales.
Au niveau interne, ce ralentissement peut être du a plusieurs facteurs dont certains sont : l’instabilité et l’inconstance des autorités politico-administratives, les taux d’intérêt usurier, les nombreuses tracasseries politico administratives, les pressions fiscales et parafiscales,
Les accords internationaux auxquels les pays adhèrent pour abolir les frontières, et permettre la libre circulation des personnes et des biens et services. Ceci est un leurre car chaque pays cherche à préserver ses intérêts personnels.
En effet, ils accordent des avantages à leurs entreprises locales afin de bénéficier d’un avantage comparatif évident dans la pénétration du marché étranger. Les subventions, les avantages relatifs aux codes d’investissement, des financements occultes de certaines entreprises d’intérêt national, la baisse des taux d’intérêt bancaire (la Banque Centrale Européenne BCE (- 1%), la Fédéral Reserve FED, la Banque Centrale de Russie, Australie, le Japon, la Chine…).
La guerre monétaire a commencé entre les différentes nations. A cela, il faudrait ajouter, des avantages financiers dont bénéficieraient ces entreprises.
Les Banques Centrales injectent suffisamment des capitaux pour soutenir les entreprises et les banques en faillite suite aux mauvais choix de gestion. Ces fonds permettent à l’économie de tourner.
La baisse des ressources de financement les oblige à chercher à couvrir le déficit généralement par la maximisation des recettes fiscales et parafiscales, par l’utilisation des planches a billet et par un endettement.

LE DUMPING ECONOMIQUE.
En effet, le fait de la mondialisation, plusieurs pays utilisent la politique du dumping en accordant des avantages fiscaux à leurs entreprises nationales, en les subventionnant, et en cherchant dans leurs partenariats économiques avec les autres nations au sein du commerce international, en signant des accords pour favoriser la libre circulation des biens et des personnes. Cette exonération de certaines taxes et droits douaniers, rendent leurs produits plus compétitifs que ceux des entreprises locales.
Cette situation entraine des licenciements et des fermetures des entreprises nationales ne bénéficiant pas de ces différents avantages fiscaux et parafiscaux. Le chômage et les mécontentements qui s’en suivent suscitent des tensions et des troubles sociaux.

LA SUPERFICIALITE DU DEVELOPPEMENT
Malheureusement, c’est un développement superficiel car aussi longtemps que cela ne proviendrait pas d’une réelle production, le crash économique serait évident a moyen terme.
Dans plusieurs pays, les décisions prises sont de très court terme pour satisfaire les désirs des futurs électeurs et non pour des besoins a long terme. Tous les leaders au pouvoir dans ces pays cherchent à présenter un bilan positif auprès de sa population et pouvoir espérer remporter les différentes législatures.

LE ROLE DU GOUVERNEMENT CIVIL
Le rôle du gouvernement civil est réactif càd maintenir l’ordre en réprimant le mal et non être pro réactif en cherchant à faire le bien, a être charitable.
Aucun verset biblique ne demande au gouvernement civil d’être charitable car cela est dévolu a l’individu, a la famille, a l’entreprise, a la communauté ou église.

LES REFORMES FISCALE ET DOUANIERE
Pour maximiser les ressources financières, plusieurs réformes fiscales, parafiscales et douanières sont entreprises à travers le monde. Des nombreuses stratégies sont mises en pratique pour traquer les éventuels fraudeurs et réduire les divagations des ressources publiques. Les paradis fiscaux sont la cible de plusieurs organisations de répression de fraude et d’évasion fiscales.

L’EGLISE ABANDONNE SES RESPONSABILITES

LA CAUSE. L’église a 3 missions : enseigner (informer), former (rendre les gens capables par l’apprentissage, la répétition), et secourir (créer des activités, les écoles, les universités, l’agriculture, les centres de santé, les œuvres de bienfaisantes…)
L’Eglise qui s’est retirée de la gestion de la société pour se préoccuper de l’éternité et du ciel. Elle s’est contentée à présenter le salut. Elle ne se préoccupe plus de la transformation. Les principes de bonne gouvernance sont ignorés dans nos différentes prédications et exhortations. Les autorités politiques sont des lévites selon 1 Chroniques 23, ce sont des lévites, des personnes mises à part pour servir Dieu et la nation. Par leurs fonctions ils amènent le peuple à l’obéissance aux lois de Dieu pour le bienêtre du peuple et non pour des intérêts d’une classe particulière.
L’indifférence de l’Eglise a l’éducation de ses membres, amène la malhonnêteté, les attitudes perverses. Les pays nordiques sont parmi les pays les plus développés car l’accent est mis sur la qualité de l’éducation et de la responsabilité individuelle dans la société. Contrairement aux pays d’héritage gréco-latin, d’esprit paternaliste, c’est le responsable qui doit être le plus éclairé.

L’IMPORTANCE DE LA REFORME DE L’EDUCATION
La réforme du système éducatif par l’insertion des critères d’intégrité permet à la nation d’atteindre des performances rapides de développement. La qualité des hommes est primordiale avant la réforme des institutions. Le cadre institutionnel devrait permettre à toutes ces personnes de demeurer intègre et vertueux.
La plupart des dirigeants qui ont permis le développement dans leurs nations ont commencé par la reforme de leurs systèmes éducatifs liée aux vertus. Le Japon avec le général McArthur après la 2ème guerre mondiale, les Pays-Bas avec Abraham Kuyper, la Suisse avec Jean Calvin, la Norvège avec Hans Nielsen Hauge, le Swaziland, le Singapour, la Corée du Sud…

CONCLUSION
Exode 19.5 « Maintenant si vous écoutez ma voix, et si vous gardez mon alliance, vous m’appartiendrez entre tous les peuples, car toute la terre est à moi ; vous serez pour moi un royaume de sacrificateurs et une nation sainte ».
Deutéronome 30.11 « Ce commandement que je te prescrits aujourd’hui n’est certainement point au-dessus de tes forces et hors de ta portée... 14 C’est une chose, au contraire, qui est tout près de toi, dans ta bouche et dans ton cœur, afin que tu la mettes en pratique…
19 J’en prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre ; j’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité, pour aimer l’Eternel, ton Dieu, pour obéir à sa voix, et pour t’attacher à lui ; car de cela dépendent ta vie et la prolongation de tes jours, et c’est ainsi que tu pourras demeurer dans le pays que l’Eternel a juré de donner à tes pères Abraham, Isaac et Jacob ».
L’observation de la loi et des commandements permet à chacun de prendre des décisions sages pour perpétuer le développement communautaire.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top