Liens commerciaux

0


L’ancien Gouverneur de l’ex Province du Bandundu, Jean Kamisendu et patron de l’hôtel Venus, est dans de sales draps. Des personnalités du monde des affaires courent derrière lui pour lui réclamer les comptes dans ce qu’ils considèrent déjà comme de l’escroquerie pure et simple. Certains d’entre eux ont déjà porté l’affaire devant les instances judiciaires du pays et demandent réparation de préjudices subis. Motif : Alors Gouverneur, Jean Kamisendu avait fait louer l’Hôtel Venus à un particulier, qui devait lui payer un loyer mensuel, après avoir versé la garantie locative convenue. Ce qui fut fait avec une certaine Martine Moke, un opérateur économique belge d’origine Rd-Congolaise qui prit ensuite possession des lieux jusqu’à ce jour. Mais voilà, qu’il y a huit mois de cela, la dame s’est retrouvée brusquement avec un avis de déguerpissement sur les bras, alors qu’elle s’acquittait régulièrement de ses obligations et que sa garantie locative était à jour. Sur ces entrefaites, pendant que ce litige était porté à la sagesse du juge, on apprenait que Kamisendu, sur de son fait dans le déguerpissement forcé de son locataire Marine Moke, avait promis la location du même Hôtel Venus à un autre opérateur, en la personne du propriétaire de l’Hôtel Selton, un nouvel établissement hôtelier situé dans les environs de l’hôpital ex-Mama Yemo, qui lui aurait avancé au début de cette année un montant de 350.000 usd en guise de garantie locative avec promesse d’occupation des lieux au plus tard le 5 septembre dernier. Pire dans cette affaire orchestré par le véreux Kamisendu, l’ancien Gouv’ du Bandundu aurait souscrit des engagements similaires auprès des deux autres opérateurs qui lui auraient remis à leur tour des sommes d’argents pour garantir leur future location du même hôtel. En attendant, l’occupante des lieux Martine Moke exige de son bailleur indélicat, des dommages et intérêts de 2.000.000 USD pour trouble de jouissance, en attendant que les autres créanciers de Kamisendu ne rentrent en danse, dans ce que les commentateurs qualifient déjà de scandale de l’année.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top