Liens commerciaux

0



La marche d’un pays dépend de la qualité de ses leaders. C’est dans ce cadre que s’inscrit Moïse Moni Della Idi, qui, par ses réflexions, a pu trouver des voies pacifiques pour son combat politique. D’après le leader du parti Conservateurs de la Nature et Démocrates (CONADE), étant donné que « le pouvoir brille par les pratiques de la violence et de la répression et les arrestations arbitraires à chaque fois que l’opposition organise une quelconque manifestation en foulant au pied l’article 26 de la Constitution », il propose une nouvelle voie pour manifester son mécontentement.

A son niveau, il a pris le temps de mûrir ses stratégies avant de les exposer au grand public. Une de ces stratégies c’est celle qu’il appelle « Oter », ce sont, comme l’explique Moni Della, « actions concrètes d’Occupation du Terrain ».
En quoi consistent-elles ? Le leader de CONADE n’y va pas par le dos de la cuillère pour les expliquer. Pour lui, ces actions consistent, en effet, à ce que les manifestants occupent les espaces ou terrains proches de leurs habitations respectives. Ils s’expriment et/ou posent leurs actes devant leurs portes, parcelles et avenues. Dans son essence, indique Moni Della, « C’est une manifestation pacifique de proximité ».
Des avantages de cette méthode, le n°1 de CONADE en épingle trois. Il s’agit de l’occupation totale de tous les espaces à travers l’étendue nationale de la République ; il y a aussi la possibilité de contourner la répression de la police et de l’armée étant donné qu’elles ne sauront guère être partout au même moment ; et enfin, selon Moni Della, l’effort dépensé étant moindre en termes d’énergie et de moyens, la manifestation pacifique de proximité permet l’intensification des manifestations.
Leader sachant travailler avec les autres membres de sa famille politique, Moni Della sait creuser sa propre différence. C’est ainsi qu’il salue les efforts de filles et fils du pays qui ont pris part au conclave du Rassemblement ainsi que de ceux de Société civile congolaise qui se sont retrouvés récemment à Paris et les autres épris de leur patrie.
Et de soutenir : « Notre Parti politique CONADE, partage leurs analyses sur la crise politique qui secoue la RDC mais émet quelques différences sur les actions à mener. »
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top