Liens commerciaux

0




Le ministre de la Communication et de médias Lambert Mende stigmatise le dernier épisode de l’enquête de RFI sur le meurtre des experts des Nations unies au mois de mars dernier au Kasaï en République démocratique du Congo.

Dans une déclaration publiée le 13 septembre 2017, Lambert Mende s’offusque de cette série de révélations élaborées par la journaliste Sonia Rolley, dénonçant « une enquête parallèle à celle menée jusque-là par la justice congolaise ».

« Alors que la justice congolaise chargée, comme dans tous les Etats du monde, de dire le droit de désigner les coupables, s’occupe de cette affaire pour laquelle elle mène actuellement un procès public impliquant des personnes poursuivies pour ces faits criminels, on ne peut que s’interroger sur la pertinence de ce reportage de madame Sonia Rolley avec des sous-entendus et des pseudo-révélations qui cachent mal des états d’âme », dit le ministre dans son communiqué.

Le ministre Mende accuse la journaliste de RFI de se substituer à la justice congolaise. Il demande à ce que la primeur de toute révélation liée à cette affaire soit exclusivement réservée à la justice congolaise.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top