Liens commerciaux

0




La rentrée scolaire a eu lieu ce lundi 4 septembre 2017 sous une atmosphère inhabituelle. Notamment dans la ville de Kinshasa, une absence remarquable d’élèves en tenue de classe est constatée dans la rue. Seuls quelques uns d’élèves se sont présentés ce matin dans des établissements scolaires.


« Nous avons constaté avec amertume que les parents n’ont pas voulu envoyer leurs enfants à l’école. Les écoles privées, nous ne sommes pas vraiment concernées par la grève. Mais c’est plutôt la peur de certains parents qui hésitent d’envoyer leurs enfants à l’école », a déclaré José, enseignant à Saint Vincent de Paul, une école située au quartier kimbangu dans la commune de kalamu.

Pour Évelyne Mandonga, mère d’un élève, condamne pour sa part le gouvernement.


« Nous redoutons une année blanche, avec cette allure. Le gouvernement est simplement irresponsable à mon avis. Car incapable de payer les enseignants qui jouent un grand rôle dans l’éducation de nos enfants », a-t-elle dit. La semaine en cours risque d’être encore plus compromettante. Le gouvernement doit donc tout mettre en œuvre pour que la paix sociale soit retrouvée et que nos enfant puissent étudier dans des conditions normales”, conclut-elle.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top