Liens commerciaux

0

L' ancien premier ministre rd-congolais de nationalité belge doit répondre de ses actes. Samy Badibanga Ntita est poursuivi avec deux autres députés nationaux Fabien Mutomb et Mohindo Nzangi pour faux et usage de faux dans une affaire de pétition contre le président de l' Assemblée nationale, Aubin Minaku. Le procureur général de la République avait, en ce qui concerne cette affaire écrit à l' Assemblée nationale pour que soient levées les immunités de ces trois députés, pour qu'ils répondent de leurs actes. Des poursuites judiciaires étaient donc lancées contre Badibanga et consorts. Des combines politiques ont empêché le PGR à mettre la main sur Samy Badibanga, qui à la surprise de tous, sera nommé premier ministre à l' issu du dialogue de la cité de l'OUA. Aujourd'hui, le PGR, selon des sources judiciaires depuis le parquet général de la République a levé l' option de relancer l' affaire Samy Badibanga, là où elle s' était arrêtée. C'est-à-dire réactiver les poursuites déjà engagées. Il faut rappeler ici qu'à la suite de ce dossier, Samy Badibanga avait fui le pays pendant six mois. Il était rentré à l' occasion des obsèques de Papa Wemba.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top