Liens commerciaux

0

En prélude de la réunion inaugurale de la coalition et de l’adoption de la feuille de route pour la prévention globale, prévue du 10 au 11 octobre 2017 à Nairobi au Kenya, les parties prenantes des 22 pays les plus affectés sont appelés à organiser des consultations nationales sur les éléments clés de la feuille de route et de préparer la participation de leurs délégations respectives à cette réunion.
C’est dans ce cadre que le Secrétariat Exécutif National du PNMLS, en partenariat avec l’ONUSIDA et l’UNFPA, a organisé le jeudi 14 septembre 2017 au siège du PNMLS à Kinshasa, une réunion de consultation nationale afin de définir des actions clés et des engagements nécessaires pour atteindre les cibles 2020 de prévention de VIH.
Le secrétaire exécutif du PNMLS a indiqué quelques objectifs poursuivis dans cette réunion de consultation nationale. Il s’agit, notamment, de réaffirmer et de renforcer le leadership national sur la prévention, et d’établir des coalitions nationales sur la prévention, d’ identifier les acquis programmatique clés, les lacunes et les goulots d’étranglements, de préparer les délégations pays qui participeront à la réunion inaugurale de la coalition globale sur la prévention le 10 et 11 octobre de l’année en cours.
S’agissant des résultats attendus, il révèle que cette réunion de consultation nationale doit aboutir à un accord sur les recommandations et engagements pour la mise à échelle de la prévention et l’augmentation ou l’investissement plus stratégiques à inclure dans la feuille de route globale, une analyse des résultats obtenus à ce jour par rapport aux 5 ou 3 piliers de prévention, une liste de changements proposés dans les politiques pour créer un environnement favorable aux Programmes de prévention pour les jeunes et populations clés.
Pour y parvenir, les participants se sont repartis en commissions ou groupes de réflexion pour donner des idées sur les piliers identifiés, ensuite, il y a eu des discussions en plénière des productions de chaque groupe commission afin d’y apporter les éclaircissements et une équipe restreinte sera mise en place pour la forme du document que la délégation amènera aux assises de Nairobi au Kenya.
Il sied de signaler que toutes les parties prenantes dans la riposte au VIH ont pris part à ces travaux à savoir: les ministères, les représentants de la Société civile, les agences du système des Nations-Unies et les autres partenaires techniques et financiers.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top