Liens commerciaux

0


Aussitôt rentré dans la capitale, le Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, Steve Mbikayi a convoqué, dans son cabinet de travail, tour à tour, le Comité de Gestion et la Coordination estudiantine de l’Université Pédagogique Nationale. Au menu de leurs échanges, la situation qui a prévalu le 25 septembre dernier à l’UPN où les étudiants ont manifesté dans la rue pour revendiquer non seulement la délibération, mais aussi pour le début de la deuxième session qui traîne à cause de la grève des Professeurs. Le Ministre de l’ESU a voulu s’enquérir de la situation avant de lancer un appel au calme à l’endroit de toutes les parties. Aussi, contrairement aux rumeurs qui ont circulé dans les réseaux sociaux en rapport avec ces manifestations d’étudiants, il sied de dire qu’il n’y a eu aucun mort à l’Université Pédagogique Nationale. Cette information a été confirmée par le Recteur lui-même, le Professeur Pèlerin Kimwanga et par le Coordonnateur des étudiants de l’Université Pédagogique Nationale, Mario Baitelemeke Mondende.

Le Ministre de l’ESU a écourté sa mission à Kananga pour gérer le problème de l’Université Pédagogique Nationale. Pas de temps à perdre. Car, aussitôt arrivé, Steve Mbikayi a convoqué le Comité de gestion de cet alma-mater pour échanger autour de cette question qui a fait couler encre et salive dans des milieux universitaires. Conduit par le Recteur, le Professeur Pèlerin Kimwanga, le Comité de gestion de l’UPN a bénéficié non seulement des conseils de la part du Ministre, mais aussi des directives pour palier à cette situation. Au sortir de cette audience, le Recteur s’est dit heureux de savoir que le Ministre soit de leur côté. «Nous sommes heureux que son implication soit certaine et nous demandons à tous les étudiants et à tous les enseignants de nous faire confiance parce que les négociations vont bientôt commencer et il est de notre intérêt de les faire dans un climat d’entente, de patience et de confiance», a-t-il dit.

Le Ministre de l’ESU, réagissant sur l’épineux problème de la grève, pense rencontrer, encore une fois, le Ministre du budget pour discuter autour des revendications soulevées par les Professeurs dans le cadre de la grève.

Au sujet des morts qu’il y aurait eu lors de manifestations des étudiants de l’UPN, le Professeur Pèlerin Kimwanga note qu’il y a beaucoup de montages sur les réseaux sociaux. « Des morts, il n’y a pas eu au niveau de notre Université. Tout ce que nous pouvons regretter, c’est quelques blessures dont une un peu plus sérieuse, mais tous les restes sont de contorsions, des blessures légers, il n’y a pas eu à aucune occasion une blessure par balle, ni quelque chose de gravissime du point de vue de la santé», dit-il. Il y a lieu de rappeler que le Comité de gestion a eu des échanges avec les étudiants et se sont mis d’accord, entre autres, pour non seulement l’organisation de la deuxième session, mais aussi rattraper toutes les délibérations en souffrance.

Les étudiants demandent l’implication du Ministre

Reçus par le Ministre, les étudiants demandent l’implication de Stève Mbikayi, pour que la situation de grève des enseignants trouve une issue avantageuse, ainsi favoriser une paix durable dans lesdites Universitaires. Comme bon père de famille, Steve Mbikayi leur a promis un soutien indéfectible pour régler cette situation qui commence à prendre une autre ampleur. «Dès ce soir, je vais recontacter le Premier Ministre et le Ministre du Budget pour voir comment entamer des pourparlers avec des professeurs et ensemble nous sommes convaincus qu’une solution sera trouvée », a déclaré Steve Mbikayi.

Du côté des étudiants, c’est un ouf de soulagement, surtout s’il faut compter avec l’aide du Ministre dans les démarches à mener pour désamorcer la grève de Professeurs.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top