Liens commerciaux

0




Le député national Franck Diongo a écrit ce dimanche 3 septembre 2017 à son médecin pour solliciter la reprise de son traitement médical, évoquant son état de santé qui d’après lui se dégrade en prison centrale de Makala.

« Depuis qu’on m’a retourné de force à la prison centrale de Makala, mon état de santé continue de se dégrader davantage. Notamment, j’ai maigri fortement, les maux de tête aigus, troubles de vision, je me mords les dents en les grinçant sans en savoir la cause, maux d’estomac aigus, manque d’appétit et écoulement du sang par le nez, vomissement du sang, vertige, aggravation des douleurs aux genoux gauche et faiblesse généralisée dans tous le corps », explique Franck Diongo dans sa lettre au médecin responsable de la clinique Astrid où il était provisoirement interné avant son procès.

Franck Diongo déplore également son brusque transfère dans la prison de Makala.

« Au moment où j’étais en pleine perfusion, j’ai vu entrer brusquement dans ma chambre plus de 30 militaires armés jusqu’aux dents, toutes les unités confondues dans la parcelle et un arsenal militaire important déployé aux alentours de l’hôpital terrorisant ainsi tout le quartier, évacuant par sommation le personnel médical et sans l’aide d’aucun médecin et infirmier qui m’ont enlevé brutalement l’épicrânien et les files où passaient les produits de la perfusion au risque de provoquer un accident mortel (…) », déclare le président du Mouvement Lumumbiste Progressiste (MLP) dans sa note.

Diongo dénonce la violation de certains de ses droits dont le suivi d’une thérapie pour son état de santé.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top