Liens commerciaux

0

La position de la France n’a pas changé concernant le processus démocratique en RDC malgré l’annonce de la CENI du besoin d’un délai de 504 jours après l’enrôlement pour arriver au vote. Elle appelle une fois de plus à l’application urgente de l’accord du 31 décembre. « A notre connaissance, il n’y a pas eu de communication officielle de la part de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) sur le calendrier électoral. Comme nous avons eu l’occasion de l’indiquer à plusieurs reprises, nous appelons à la mise en œuvre urgente et dans son intégralité de l’accord politique du 31 décembre 2016, afin que soient organisées, dans les plus brefs délais, des élections crédibles et inclusives », a répondu Bruno Roger-Petit, porte-parole de l’Elysée, ce 12 octobre au cours d’un point de presse. La France s’aligne derrière la position l’Assemblée général de l’ONU notamment sur le soutien au processus électoral. « Nous appelons en particulier à la publication urgente d’un calendrier électoral crédible, ainsi qu’à la mise en œuvre des mesures de décrispation politique conformément aux dispositions de l’accord du 31 décembre. Les partenaires internationaux en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies, le 19 septembre, ont réitéré leurs attentes en ce sens et ont convenu de créer une équipe conjointe d’experts internationaux, afin de faciliter un soutien au processus électoral », a-t-il ajouté. Dans une interview à ACTUALITE.CD, Jean-Pierre Kalamba, rapporteur de la CENI, a affirmé ce vendredi qu’il est encore possible de réduire les 504 jours. « Le mieux à faire, c’est de prendre le schéma des activités présenté par la CENI et de voir dans quelle mesure et quelle opération peut être réduire. Si on croit que la loi sur la répartition des sièges peut être adoptée en 10 jours, on peut gagner 30 jours. Ainsi, on fera 504 moins 30 jours. Si quelqu’un dit qu’il connait un imprimeur qui peut produire le bulletin avec le format présenté en deux mois au lieu de trois, on peut gagner du temps. L’OIF pensait que 621 jours étaient trop et on est arrivé à 504. Ce n’est plus de savoir qui est responsable, mais d’aller de l’avant ».
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top