Liens commerciaux

0

Résultat de recherche d'images pour "Tongele sangoyacongo"                                                    
1. Action produit résultat
Il n’y a pas de résultat sans action ; et un résultat est toujours reflet de son action causale.  En RDC, il n’y aura pas de changement sans action causale ; il n’y aura pas d’Etat de droit, de sécurité, ou de prospérité économique sans action causale.  Le type d’Etat, de sécurité et de situation économique qu’on a, et qu’on aura, en RDC est, et sera, le reflet de l’action ou de l’inaction des habitants de la RDC.

2.  Ce qui est certain en RDC
Première certitude : le régime illégitime actuel en RDC, comme toute réalité terrestre, a une durée de vie finie (pas infinie).  L’Etat Indépendant du Congo de Léopold II (durée finie) ; le Congo-Belge (durée finie) ; le Zaïre (durée finie) ; la RDC de Mzee (durée finie); aujourd’hui c’est la RDC du régime illégitime.  Ce régime illégitime est certainement de durée finie.   Ce qui n’est pas certain c’est comment le régime illégitime va actuellement finir : chaotiquement et tragiquement, ou volontairement et dignement ?  C’est le choix à faire par le régime illégitime en RDC.  Ce n’est pas trop tard to choisir la voie noble de sortie digne et pacifique.

Deuxième certitude : les habitants de la RDC seront ce qu’ils sont jusqu’au dernier jour de la vie du régime illégitime en RDC.   Aussi, la fin du régime illégitime ne va pas automatiquement instaurer l’Etat de droit, la sécurité et la prospérité économique.  Ce qui va remplacer le régime actuel en RDC sera le résultat de l’action ou de l’inaction des habitants de la RDC.

Troisième certitude : Le résultat de l’inaction des habitants de la RDC est bien connu.  En effet, l’inaction a laissé mains libres au Zaïre, à la révolution de Mzee, et à la soi-disant révolution de la modernité du régime illégitime.  L’inaction fait croire aux leaders en RDC qu’ils sont tout puissants tandis que les habitants sont des « sujets » qui ne valent rien. Les leaders se croient bénévoles en faisant des petits dons qui sont une minime portion des richesses du pays qu’ils pillent ; et en retour les « sujets » bénéficiaires de ces petits dons doivent reconnaissance et courbettes.   En conséquence, le chef de l’Etat dicte tout ; le chef de l’Etat est au-dessus de tous et au-dessus des lois y compris la constitution du pays ; les juges de la cour suprême se soumettent au chef de l’Etat ; les députés et les sénateurs nationaux se soumettent au chef de l’Etat ; les généraux, l’armée, la police nationale et le service de renseignement sont au service du chef de l’Etat au lieu de faire leur travail de défendre le peuple au prix même de leur vie.  En corolaire, la misère, le dépouillement, la pauvreté, et le sous-développement, ainsi que les abus et oppression des habitants de la RDC, tout cela est le reflet direct de l’inaction des habitants de la RDC.  C’est donc entre vos mains, habitants de la RDC, de passer à l’action pour causer du changement.

3. L’Inaction ne produit pas Etat de droit, sécurité et prospérité
L’approche de la fin du régime illégitime en RDC va voir une flambée des fausses conversions des politiciens charlatans qui soutiennent ce régime. Ces politiciens charlatans sont des prostitués politiques qui vont bientôt se proclamer « centristes »,« progressistes »,  « démocrates », ou du coté des populations, etc.,  parce qu’ils voient la fin du régime illégitime arriver.  Ces charlatans politiciens vont insulter, voire maudire, le régime illégitime qu’ils adorent, louent et assistent à écraser et opprimer le peuple. 
Peuple de la RDC : votre inaction sera de croire, une fois de plus, à ces charlatans, et d’attendre d’eux des actions concrètes et des programmes pour vous stimuler à acquérir et développer des connaissances et compétences technoscientifiques et professionnelles pour transformer sur place les immenses ressources naturelles de la RDC en produits finis. Sachez que ces politiciens charlatans sont intrinsèquement malhonnêtes et ne cherchent qu’à duper les populations pour encore une fois s’imposer, dominer et exploiter.

Votre inaction est, et sera, d’attendre que les rapaces d’hier, les loups d’hier en peaux d’agneau aujourd’hui, que ces charlatans opportunistes auraient appris la leçon du passé, et qu’ils sont devenus bons, honnêtes, conscients, et vont gérer le pays différemment.  Croyez-vous que ceux qui sont habitués à voler avec impunité vont d’un coup payer les salaires des fonctionnaires de l’Etat, budgéter le nettoyage des rues et avenues, budgéter les tracées et réparation des routes et chemins de fer, réparation des aéroports et ports à travers le pays, sans détourner la somme d’argent lorsqu’ils ont la main mise là-dessus ?   Non.  Méfiez-vous des charlatans convertis en réformateurs ! Seule votre action va causer le changement que vous désirez.

4. L’Action produit Etat de droit, sécurité et prospérité

Des faits accablants ! Comment demeurer inactif devant ces faits ?  Pensez et réfléchissez, habitants de la RDC.   Devant une foule de gens en plein jour, les policiers arrêtent arbitrairement un taximan à Lubumbashi pour ravir son argent. Fatigué de ces harcèlements quotidiens des policiers, le taximan s’immole au feu devant cette foule de gens, et meurt par la suite.  La foule reste passive.  Il n’y a pas eu d’action active de la part de la foule pour exiger que justice soit faite.  Un autre fait: en plein jour, les agents de sécurité arrêtent un jeune-homme à Kitambo magasin (Kinshasa) devant beaucoup de gens ; les agents de sécurité brutalisent et frappent le jeune-homme, s’accaparent de ses biens et l’abandonnent pendant qu’il pleure, et personne ne fait rien.  D’autres faits : les soldats en tenue militaire et portant des armes s’approchent d’une dame vendeuse de la rue, l’intimident, ravissent ses biens et s’en vont.  Ceci se déroule en plein jour, sur la septième rue, Limete, Kinshasa, devant beaucoup de gens.  Personne n’agit.  Le président de la CENI déclare qu’il n’y aura pas d’élection en Décembre 2017, en violation de l’accord et de la constitution, afin de prolonger le mandat du président illégitime.  Tout reste normal.  On assassine l’abbé Joseph Mulimbi à coup des balles à Lubumbashi parce qu’il vient de prêcher sur la nécessité de respecter la constitution du pays car personne n’est et ne doit être au-dessus de la loi.  Personne ne réagit à son assassinat criminel pour demander que justice soit faite.  La liste de ces abus et crimes accompagnés par l’inaction ou la passivité des habitants de la RDC est longue et c’est ainsi partout à travers la RDC.

C’est cette passivité, c’est cette inaction, qui renforce les abuseurs et les fait croire qu’ils sont tout puissant. Cette passivité donne plus du pouvoir aux policiers, soldats et agents de sécurité abusifs, corrompus et voleurs.  C’est pourquoi le chef de quartier, le bourgmestre, le gouverneur, les ministres, le président du pays et son entourage peuvent abuser les populations, détourner des fonds destinés aux travaux publiques, et piller le pays sans crainte de qui ou de quoi que ce soit.  Et que dire du chef de l’Etat qui viole la constitution pour s’éterniser à la présidence illégitimement tout en se moquant des habitants de la RDC qu’il qualifie des « terroristes » dans son discours à la tribune des Nations Unies ?

5. Voici ce que Action signifie

Action signifie ceci : peuple de la RDC, habitants des quartiers et communes, vous devez agir, protester et occuper indéfiniment le bureau de la police du quartier, le bureau du chef de quartier, le bureau de la commune, etc., pour exiger que justice soit rendue lorsque vous les voyez commettre des abus et crimes sous vos yeux comme décrits ci-dessus.   Intellectuels, opérateurs économiques, enseignants, étudiants, défenseurs des droits humains, journalistes, et avocats des quartiers et communes, vous devez mobiliser les habitants de vos quartiers et communes pour exiger que justice soit faite lorsqu’on arrête, et on frappe votre taximan devant vos yeux. Vous devez marcher et occuper la station policière, le bureau du service de renseignement ou le bureau de la commune pour exiger que justice soit faite.  Vous devez informer et faire appels aux habitants des quartiers et communes voisins, les inviter à se joindre à vous pour exiger que justice soit faite. Vous devez exiger la démission du chef de quartier, la démission du bourgmestre, le renvoi du policier, le renvoi du soldat ou de l’agent de sécurité qui a commis les abus et actes criminels comme condition pour libérer les assises de ces institutions que vous avez occupées indéfiniment.  Vous devez exiger que les présumés coupables de ces actes criminels soient traduits en justice. C’est cela l’action active.

Cette action active va rapidement se répandre à travers les quartiers et communes, tant dans les milieux urbains que dans les milieux ruraux.  Les actions actives vont faire pression sur vos policiers, soldats, agents de sécurité, chefs des quartiers, bourgmestres, et ils sauront qu’ils ne peuvent plus voler, violer, violenter, abuser, et opprimer avec impunité.  Vos actions dans les quartiers et communes, à travers le pays, deviendront vite des véhicules organisationnels pour poursuivre des leaders provinciaux et nationaux qui abusent de leurs autorités ou fonctions.  Vos actions seront un message clair au régime illégitime qu’en Décembre 2017, c’est le sursaut qui vient ; c’est l’action des millions des populations à Kinshasa et à travers le pays qui va mettre fin au régime illégitime.
6.  Les leaders d’Actions seront les vrais leaders de la RDC
C’est parmi vous, les organisateurs de ces actions au niveau des quartiers et communes que vont émerger des jeunes leaders et visionnaires qui vont relancer la RDC sur le chemin de sa renaissance techno socioéconomique et démocratique. Vos jeunes leaders ne seront pas simplement des fondateurs des partis politiques qui cherchent eux aussi à se positionner sur la table des charlatans politiciens opportunistes afin de partager le gâteau du pillage des richesses du pays ; mais vos jeunes leaders seront des consciencieux qui ont lutté dans des quartiers et communes pour la justice. Vos jeunes leaders seront des vrais réformateurs désireux de mettre sur pied et d’appliquer des projets de société et plans d’actions pour encourager et stimuler la création des entreprises et usines par les habitants de la RDC pour produire sur place ce dont le pays a besoin.  Vos jeunes leaders vont avoir en cœur la transformation et la rénovation de vos quartiers et communes afin qu’il n’y ait plus des moustiques et des eaux stagnantes sales partout, et qu’il n’y ait pas non plus des abus par les policiers, soldats et agents de sécurité, rebelles et milices. Vos jeunes leaders vont concevoir et proposer des programmes à court, à moyen, et à long terme sur comment stimuler les habitants de la RDC à acquérir et développer des connaissances et compétences technoscientifiques et professionnelles pour devenir innovateurs et entrepreneurs afin de transformer sur place les immenses ressources naturelles de la RDC en produits finis.

Vos actions au niveau des quartiers et communes à travers le pays ne laisseront pas d’espace pour une présidence illégitime en RDC.  Vos actions constitueront les bases démocratiques sur lesquelles la RDC va se fonder comme Etat de droit à cause de votre poursuite incessante de la justice.  En conséquence,  les campagnes politiques ne seront plus en termes de distribution des T-shirts ou des cadeaux de pacotilles pour acheter des votes, mais les campagnes politiques deviendront des vrais débats et confrontations d’idées pour le développement de vos quartiers, de vos communes, et de votre pays.

7. Conclusion
Intellectuels, opérateurs économiques, enseignants, étudiants, défenseurs des droits humains, pasteurs et serviteurs du Seigneur, journalistes, avocats des quartiers et communes en RDC, soldats et policiers épris de volonté de justice, c’est vous qui devez mobiliser vos concitoyens, mobiliser les habitants de vos quartiers et communes pour exiger que justice soit faite.  C’est par manque de vos actions que vous vivez dans le fleuve de misère imposé par vos leaders charlatans, incompétents et malhonnêtes.

Le régime illégitime en RDC ne va pas se dissoudre sans vos actions. C’est plutôt vos actions au niveau des quartiers et communes et à travers le pays qui vont faire échec à ce régime illégitime et le déloger du pouvoir.  Mais il faut aussi savoir que la fin du régime illégitime ne produira pas non plus automatiquement un Etat de droit, de la sécurité ou de la prospérité économique.  C’est vous qui devez continuer avec des actions à travers les quartiers, communes et tout le pays, afin de continuer à mettre pression sur les nouveaux leaders, les mettre en garde contre tout débordement, et les forcer à travailler pour le bien commun.  Et enfin, sachez que c’est parmi vous, les organisateurs de ces actions au niveau des quartiers et communes que vont emerger des jeunes leaders et visionnaires qui vont relancer la RDC sur le chemin de sa renaissance technoscientifique et industrielle,  socioéconomique et démocratique.

Tongele N. Tongele, Ph.D.
Docteur en génie mécanique et professeur d’université aux USA
tongele@cua.edu
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top