Liens commerciaux

0


Les Etats-Unis considèrent que l’élection de la RDC au Conseil des droits de l’homme de l’ONU prouve une fois de plus que ce dernier manque de crédibilité. Nikki Haley, ambassadrice américaine à l’ONU, constate que la candidature de la RDC, pays faisant l’objet d’une enquête du Conseil des droits de l’homme, n’a fait l’objet d’aucune opposition. Pour elle, cela remet sérieusement en cause les méthodes de sélection des membres du Conseil des droits de l’homme utilisées par l’Assemblée générale de l’ONU.




« Le Conseil des Droits de l’Homme (CDH) ne peut endurer aucun autre coup porté à sa crédibilité avant de perdre absolument tout son sens. C’est pourquoi, les États-Unis mènent les mesures consistant à réformer le CDH, incluant, très récemment, une réunion ministérielle lors de la semaine de haut niveau de l’Assemblée générale de l’ONU, où plus de 40 pays ont réclamé un CDH plus efficace », a déclaré Nikki Haley après l’élection de la RDC.




Pour elle, l’élection de la RDC est un exemple parmi tant d’autres de la raison pour laquelle le Conseil des droits de l’homme « manque de crédibilité et doit être réformé pour être préservé ».




« Dans le monde entier, des personnes voient leurs droits et libertés inaliénables disparaître aux mains des régimes oppressifs. Nous avons besoin d’une voix unifiée de clarté morale avec le cran et l’intégrité nécessaires pour critiquer les États abusifs. Cette élection prouve encore une fois que le Conseil des droits de l’homme, tel qu’il est actuellement constitué, n’est pas cette voix », a-t-elle encore dit.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top