Liens commerciaux

0

Pierre Kangudia, Ministre d’Etat, Ministre en charge du Budget au sein du Gouvernement Tshibala, ne compte pas jeter l’éponge. Il ne cédera donc pas aux sirènes de sa formation politique, son ancienne, à savoir : l’UNC de Kamerhe. Lundi, cette dernière déclarait se retirer de l’Exécutif central à travers une déclaration dans laquelle il a été demandé à Kangudia Pierre, son unique représentant au sein de l’Exécutif Central, de démissionner. Il ne le fera pas, a-t-il fait savoir au cours d’une conférence de presse animée mardi. C’est dire qu’entre lui et l’UNC, le divorce est désormais consommé. L’élu de Mont-Amba dit ne pas vouloir planter la machine gouvernementale dans sa dynamique actuelle et, ainsi, paralyser son bon fonctionnement. «Je ne suis pas adepte de la politique politicienne, je ne veux pas créer une crise au gouvernement mais j’en crée à l’UNC, je n’ai pas été consulté», affirme Pierre Kangudia. S’il faille parler de divorce, avec le coup de colère de l’Union pour la Nation Congolaise, un plus grand nombre a été enregistré au sein de la classe politique dans sa configuration actuelle. A savoir, entre Vital Kamerhe et la mouvance. Est-ce une posture de positionnement en perspective de l’après 31 décembre 2017 ou est-ce un acte de conviction ? La question demeure. Reste que Kamerhe, selon ses proches cités par Actualite.cd, estimerait que c’est le pouvoir qui a poussé son homme au Gouvernement à ne point agir comme l’a voulu le parti. Mais, serein, il accepte la décision de celui qui a plus de 30 ans d’amitié avec lui. Quoiqu’il en soit, la messe est dite, le divorce se consomme peu à peu entre Kamerhe et le Président Kabila. Le cas de figure du CNSA, boycotté par VK l’attestait déjà. Ainsi, la tête d’affiche de l’Opposition signataire de l’Accord de la Cité de l’Union Africaine va-t-il à présent chercher à se coaliser avec les autres membres de l’Opposition notamment, le Rassemblement/Limete ? L’option est très envisageable mais, seulement, les réactions de quelques caciques de cette plateforme semblent acerbes. Pour exemple typique, celle de Fayulu récemment confiée à la presse suffit. Celui qui, depuis quelques lunes déjà, a, lui aussi, prononcé un divorce avec Kamerhe, se disait prêt à quitter le Rassop chapeauté par le tandem Félix Tshisekedi et Pierre Lumbi Okongo si une alliance avec Vital Kamerhe était scellée. La fronde de l’UNC à une poignée de jours et deux mois de la dead-line de décembre 2017 est enregistrée comme un signe avant coureur qui pressage bien de choses à cet horizon. Déjà, au Rassop/Kasa-Vubu, les violons dissonent quelque peu entre Joseph Olenghankoy et son compère, Bruno Tshibala. Bien que bénigne, bien d’âmes redoutent que ces contradictions puissent aussi amener à un divorce qui, à vrai dire, saura atomiser le consensus consolidé autour de l’application de l’Accord de la Saint Sylvestre telle que faite par le pouvoir depuis la cessation des bons offices des Evêques de la Conférence Episcopale Nationale du Congo -CENCO-. Avec les enjeux de l’avant et l’après 31 décembre de l’année en cours, plusieurs tablent sur une requalification ou, au pire des cas, sur un divorce général quant à ce consensus. Le big-bang serait donc pour bientôt. Seul l’avenir saura dire si cela s’avérera vrai ou faux.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top