Liens commerciaux

0
Invité par son parti, l’ Union pour la nation congolaise (UNC), à quitter le gouvernement pour absence de volonté d’organiser les élections, Pierre Kangudia Mbayi, le ministre d’Etat, ministre du Budget, a dit un « NON » catégorique à son president Vital Kamhere, ce mardi 24 octobre 2017.
Conscient de cet acte, il a dit, au cours d’une conférence de presse tenue à son cabinet de travail, qu’il en tire toutes les conséquences. En clair, il quitte son ancien parti, l’UNC.
D’entrée de jeu au cours de cette rencontre avec les médias, l’ancien fidèle des fidèles de Vital Kamhere a rapporté que ce dernier l’avait la veille reçu à sa résidence privée et lui a fait part des informations en sa possession faisant état de son éviction du gouvernement. » Pour vous éviter une humiliation, je vous demande de démissionner… » m’a-t-il dit.
Ayant solliciter quelques temps de réflexion, Pierre Kangudia révèle qu’il a été surpris de lire dans les médias sa démission du gouvernement. « Pourquoi cet acharnement? Comment peut-on justifier mon retrait du gouvernement et laisser mon collègue du parti qui est membre de la Commission électorale nationale indépendante (CÉNI)? » s’est-il interrogé, avant de déclarer solennellement de refuser de satisfaire les intérêts égoïstes et personnels des personnes qui veulent créer inutilement une crise pour se positionner.
Face aux accusations de « trahison » qu’une opinion lui impute, il a clairement dit qu’il reste quelqu’un de loyal. « Je n’ai jamais brouillé ses amitiés avec Kamhere « .
Pour lui, il reste dans le gouvernement pour trouver des moyens pour organiser les élections.
Times.cd
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top