Liens commerciaux

0

Le Social du peuple est un élément clef pour la paix dans chaque pays. Raison pour laquelle l’actuel Gouvernement de large union nationale a reçu du Chef de l’Etat trois missions principales, à savoir : l’organisation des élections libres et démocratiques à l’issue pacifique ; offrir aux Congolais et à leurs biens une meilleure sécurité ; et l’amélioration du social du peuple. C’est au regard de ce programme qu’Echos d’Opinion qui s’est assigné la mission de tâter les pouls de l’opinion a résolu de passer au peigne fin, domaine par domaine, à commencer par le social. Il s’agit d’évaluer les actions sociales posées par chaque membre de l’Exécutif central en vue de savoir comment le peuple congolais les apprécie. Agent concepteur : Echos d’Opinion. Durée : Travail effectué du 15 au 30 septembre 2017. Technique : Question posée directement aux Congolais majeurs pris au hasard. Moyen utilisé : Sondage réalisé par les agents de la maison. Motif : Par ce travail, Echos d’Opinion veut savoir la réaction des Congolais par rapport aux actions du gouvernement Tshibala qui sont en mesure d’améliorer le social. Interprétation Le travail de ce sondage a été effectué d’une manière qualitative et quantitative Qualitative : Le sondage d’opinion est un travail qui doit répondre aux exigences scientifiques dans le respect des normes établies en la matière en tenant compte de la quantité et de la qualité. Pour répondre à l’exigence de la norme qualité, Echos d’Opinion a retenu des variables positives liées au sexe, le niveau d’études et la stratification des différentes tranches d’âges des enquêtés. La nécessité de prendre en compte le genre a été ressentie. Bien qu’ayant éprouvé beaucoup de difficultés pour le respecter, des louables efforts ont été fournis de manière à minimiser le déséquilibre entre les deux sexes. Au regard de certaines réalités propres à la RDC, Echos d’Opinion a choisi la flexibilité en ce qui concerne la variable niveau d’études. Celle-ci tenait compte de l’âge de l’interviewé. Echos d’Opinion n’avait pas retenu les variables jugées négatives liées aux appartenances linguistique, tribale, ethnique, provinciale ou régionale. Elles ont été purement et simplement négligées. Quantitative : L’échantillon retenu a été de 1000 personnes choisies selon les critères décrits ci-dessus. Ce chiffre a été estimé suffisamment représentatif pour refléter l’opinion réelle que les Congolais se font sur les actions du Gouvernement à impact social palpable. Résultats : Tableau du top 10 du Gouvernement N.B Les résultats contenus dans le tableau ci-dessous ont été recueillis sur la base des réponses fournies par les personnes qui ont accepté de participer à l’enquête. Elles ont répondu à l’unique question qui leur avait été posée : « Quelle est l’action gouvernementale qui peut, selon vous, améliorer le vécu quotidien du peuple ? » Question Quelle est l’action gouvernementale qui peut, selon vous, améliorer le vécu quotidien du peuple ? N° Ministère, fonction et nom Justification Total Voix obtenues %tage 1 Fonction Publique Michel Bongongo, Ministre d’Etat La réforme de la Fonction Publique en vue de maitriser des effectifs des agents et cadre de l’Administration Publique, la titularisation et la promotion des fonctionnaires, la mise à la retraite, ainsi que la restauration du cadre organique. 1000 860 86% 2 Budget Pierre Kangudia, Ministre d’Etat Le retour à la normale de la programmation de la paie des fonctionnaires et autres agents de l’Etat et la revue à la hausse du taux de change. 1000 785 78,5% 3 Affaires Foncières Lumeya Dhu Maleghi La sécurisation des propriétés et des propriétaires par l’utilisation des NTIC, la récupération des parcelles et concessions de l’Etat et le règlement sans partie pris des conflits fonciers. 1000 782 78,2% 4 Affaires Etrangères et Intégration Régionale Vice-premier Ministre Léonard She Okitundu Lutte contre le terrorisme par la mise en circulation des passeports biométriques et l’introduction des mesures d’assouplissement destinées pour leur acquisition 1000 778 77,8% 5 Urbanisme et Habitat Ministre Kokonyangi Witanene L’engagement pris par le Gouvernement résoudre de manière sensible, le déficit en logements sociaux se fixant comme objectif, de créer des mécanismes appropriés devant permettre à chaque Congolaise et à chaque Congolais, toutes classes confondues, d’avoir un logement décent à un prix abordable 1000 760 76% 6 Finances Henri Yav Mulang Gestion responsable des finances et la lutte contre la fraude fiscale et douanière en érigeant des murs dans certains postes importants du pays. 1000 720 72% 7 Santé Publique Oly Ilunga La fin de la grève observée par les médecins et autres personnels de la Santé à Kinshasa et dans les autres coins du pays 1000 665 66,5% 8 Communication et Médias Ministre Lambert Mende La paix sociale instaurées à la RTNC et l’ACP, médias publics par l’amélioration de conditions de travail et de vie des agents. 1000 640 64% 9 Ministre délégué aux Congolais de l’étranger Emmanuel Ilunga Des initiatives innovantes, création de la banque de Congolais de l’étranger et la carte Okapi devant leur servir de visa d’entrer en RDC et la lutte contre le chômage des jeunes avec le partenariat de la BAD 1000 625 62,5% 10 Intérieur et Sécurité Vice-premier Ministre Ramazani Shadari L’organisation de la conférence de paix qui a abouti à l’éradication de la milice Kamwena Nsapu et la pacification de l’espace kasaïen. 1000 608 60,8% Résultats : Professeur Michel Bongongo Ikoli Ndombo, actuel Ministre d’Etat, Ministre de la Fonction Publique : 86%; 2. Pierre Kangudia, Ministre d’Etat en charge du Budget : 78,5% ; 3. Lumeya Dhu Maleghi, Ministre des Affaires Foncières : 78,2% ; Léonard She Okitundu, Vice-Premier Ministre, Ministre des Affaires Etrangères et de l’Intégration Régionale : 77,8% ; 5. Kokonyangi Witanene de l’Urbanisme et Habitat: 76% ; 6. Henri Yav Mulang, Ministre des Finances : 72% ; 7. Oly Ilunga, Ministre de la Santé : 66,5% ; 8. Lambert Mende Omalanga, Ministre de la Communication et des Médias: 64% ; 9. Emmanuel Ilunga, Ministre délégué des Congolais de l’étranger 62,5% ; 10. Emmanuel Ramazani Shadari, Vice-premier Ministre, Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité : 60,8% Au vu des résultats obtenus au cours du présent sondage d’opinion : 1. Michel Bongongo, 86%. Le Ministre d’Etat en charge de la Fonction Publique arrive en tête de ceux des membres de l’Exécutif national ayant posé des actions à impact social palpable. A son actif les Congolais retiennent surtout la réforme de la Fonction Publique en vue de maitriser des effectifs des agents et cadres de l’Administration Publique, la titularisation et la promotion des fonctionnaires, la mise à la retraite, ainsi que la restauration du cadre organique. 2. Pierre Kangudia : 78,5%. L’opinion favorable au Ministre d’Etat en charge du Budget apprécie le retour à la normale de la programmation de la paie des fonctionnaires et autres agents de l’Etat et la revue à la hausse du taux de change. Lumeya Dhu Maleghi, Ministre des Affaires Foncières, poursuit son ascension dans l’Opinion congolaise et occupe la troisième position au top dix avec 78,2% des suffrages favorables. Cette frange d’opinion reconnait en lui le mérite d’avoir réussi la sécurisation des propriétés et des propriétaires par l’utilisation des NTIC, la récupération des parcelles et concessions de l’Etat et le règlement sans partie pris des conflits fonciers. 4. Léonard Shé Okitundu a réalisé 77,2% d’avis favorables. Le Vice-premier Ministre, Ministre des Affaires Etrangères et de l’Intégration Régionale est apprécié pour sa détermination à lutter contre le terrorisme par la mise en circulation des passeports biométriques ainsi que l’introduction des mesures d’assouplissements destinées à faciliter leur acquisition. 5. Kokonyangi Witanene: 68,2%. Il est plébiscité grâce à l’engagement pris par le Gouvernement de résoudre de manière sensible, le déficit en logements sociaux se fixant comme objectif, de créer des mécanismes appropriés devant permettre à chaque Congolaise et à chaque Congolais, toutes classes confondues, d’avoir un logement décent à un prix abordable et pour avoir initié le projet de création d’un Fonds national de l’habitat (FONHAB) pour lever les financements nécessaires au bénéfice de la construction des logements. Henri Yav Mulang, Ministre des Finances : 72%. L’opinion favorable au Ministre des Finances lui attribue une gestion responsable et saine des Finances publiques et la Lutte contre la fraude fiscale et douanière par l’érection des murs équipés de cameras de surveillance dans certains postes douaniers importants du pays. 7. Oly Ilunga, 66,5%, septième place. La fin de la grève observée par les médecins et autres personnels de Santé du pays et son initiative visant à créer un centre de prévention, de contrôle et de riposte contre les épidémies en RDC ont été les principaux atouts qui ont plaidé pour lui. 8. Lambert Mende Omalanga : 64%. Le Ministre de la Communication refait surface au top dix du palmarès en occupant la huitième place grâce au climat de paix sociale instauré dans les organes officiels de communication par l’amélioration de conditions de travail et de vie des agents. 9. Emanuel Ilunga, 61,5% .Des initiatives innovantes, création de la banque des Congolais de l’étranger et la carte Okapi devant leur servir de visa d’entrer en RDC et la lutte contre le chômage des jeunes en partenariat avec la BAD. Emmanuel Ramazani Shadari : 60,8%. L’organisation de la conférence de paix qui a abouti à l’éradication de la milice Kamuina Nsapu et la pacification de l’espace kasaïen. Une paix qui fait revenir la population à ses occupations quotidiennes. Conclusion L’objectif de connaitre l’action à impact social capable d’améliorer le vécu quotidien du Congolais a été atteint. Au cours de cette enquête, les Congolais ont également démontré qu’ils s’intéressent à la gestion du pays par le Gouvernement. Un signe positif envoyé aux hommes politiques assumant différentes charges qui doivent se savoir surveillés par le souverain primaire. Il faut également noter que pour cette fois-ci, le palmarès du top dix a connu beaucoup de bousculades, même si le duo Bongongo – Kangundia a réussi à se maintenir au sommet du classement. Une preuve que le dynamisme dans le sondage est une réalité parce que les résultats sont le fruit de l’opinion recueillie. Suite à ce constat, Echos d’Opinion félicite tous ceux qui ont été plébiscités par les Congolais pour le sérieux du travail qu’ils abattent au sein de l’Exécutif national. Il encourage tous les autres qui n’ont certes pas démérité, mais qui ne figurent pas dans le présent palmarès à continuer à offrir le meilleur d’eux-mêmes jusqu’à ce que leur tour vienne. Echos d’Opinion remercie les Congolais pour l’intérêt qu’ils témoignent à leur pays, chaque fois qu’ils sont sollicités.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top