Liens commerciaux

0


*En attendant, la 17ème Rue revêt déjà sa plus belle robe pour accueillir les obsèques du co-fondateur de l’Eglise du combat spirituel.

Divergences totales entre les responsables de la Communauté internationale des femmes messagères du Christ (Cifmc) et la famille biologique de Papa Olangi sur le lieu d’enterrement de l’illustre disparu. Au terme d’une réunion organisée hier mercredi 11 octobre, l’idée d’inhumer l’époux de Maman Olangi au carré VIP à Nécropole, offert par le gouverneur de la ville, serait rejetée, soutiennent des sources croisées.

« Papa Olangi n’est pas une personnalité qui doit être enterrée au Nécropole », aurait lâché un membre de sa famille biologique, indigné de voir furieux qu’un groupe de gens soutienne l’offre d’André Kimbuta.
Bien que les violons ne s’accordent pas encore entre la famille biologique et la Cifmc, les préparatifs des obsèques de Papa Olangi, co-fondateur de la Cifmc, vont bon train. « Toutes les dates sont maintenues. La dépouille arrive à Kinshasa le 19 octobre et l’enterrement aura lieu le 21 du même mois dans un endroit qui reste encore à déterminer. On attend que tout le monde se mette d’accord », révèle une des doyennes des chantres de la Cifmc.
Les fidèles travaillent d’arrache-pied pour mettre en place les meilleurs dispositifs possibles d’accueil de la dépouille encore en Afrique du Sud où ce serviteur de Dieu a succombé après une intervention chirurgicale.

PREPARATIFS
A Limete 17ème rue/Industriel, l’avenue qui mène au siège du ministère du Combat spirituel est en train de mettre sa plus belle robe. Les caniveaux sont curés, l’asphalte réfectionnée. Même les murs de l’Église sont repeints, alors qu’à l’intérieur, une chapelle ardente continue d’être aménagée. Surtout que les visiteurs, estimés à plusieurs milliers, viendront de plusieurs pays d’Afrique, d’Amérique du Nord, d’Europe, d’Asie ... où la Cifmc est bien implantée.
Le protocole devant assurer l’organisation de ces obsèques de trois jours est conscient qu’il fera aussi face à plusieurs délégations, dont certaines vont venir de l’intérieur de la RDC et des officiels congolais.
Déjà, le protocole de la Cifmc est en train de recevoir des milliers des demandes des gens tenant à tout prix à se recueillir devant la dépouille mortelle de ce patriarche du ministère de Combat spirituel.
Au vu de la situation, tout porte à croire que les fidèles de la Cifmc, qui tenaient à enterrer leur père spirituel au siège de l’Eglise, ne sauront plus le faire, faute d’autorisation.
Le gouverneur de la ville de Kinshasa a réservé une fin de non-recevoir à la demande de l’inhumation de la dépouille de Papa Olangi dans l’enceinte de la Cifmc. A la place, André Kimbuta a été obligé d’attribuer à la famille Olangi une place au cimetière de Nécropole « Entre Terre et Ciel », à N’sele.
Reste à savoir si toutes les parties se mettront d’accord pour que cela soit matérialisé pour éviter une crise entre la Cifmc et le gouvernorat de Kinshasa.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top