Liens commerciaux

0
Félix Tshisekedi a tenu une conférence de presse ce mardi à Kinshasa où il a, une fois de plus, appelé à chasser le président Kabila. Pour lui, rien ne justifie les 504 jours demandés par la CENI pour l’organisation des élections au pays. « En 2006 et 2011 nous avions eu des élections en moins 200 jours, pourquoi faut-il 504 cette fois-ci? » interoge-t-il.



Pour le fils d’Étienne Tshisekedi, l’avis de l’Ambassadrice américaine Nikki Hakey, fixant la tenue des élections en 2018 n’engage pas le peuple Congolais, qui dispose de son avenir. « Tout revient au peuple. Si le peuple se lève, la Chine, les USA et toute la communauté internationale ne pourront que se plier à la volonté du peuple. Le peuple peut décider de rejeter Kabila et Haley », dit-il.


Le leader du Rassemblement affirme également qu’il est clair que le président Kabila ne pourra organiser les élections. A cet effet, dit-il, une transition sans ce dernier s’impose.






 « La transition sans Kabila est du domaine du possible, parce que c’est la volonté du peuple », explique-t-il en appelant la population à se mobiliser pour « chasser » Joseph Kabila du pouvoir. Pour lui, la présidentielle doit être organisée « au plus tard en juin 2018 ».
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top