Liens commerciaux

0
Au moins deux personnes dont un policier et un civil ont été tués ce lundi 30 octobre 2017 dans la ville de Goma (Nord-Kivu) au cours des manifestations aux quartiers Majengo et Katoyi, dans la partie Nord de la ville.
Le Commissaire provincial de la Police Nationale Congolaise (PNC) a donné ce bilan à l’issue d’une ronde effectuée dans les endroits où ont eu lieu des accrochages entre la population et les policiers.
« Jusque là nous avons enregistré un mort parmi les policiers tué par des grosses pierres. Ces policiers ont été agressés dans leur Sous Ciat. Donc des manifestants sont venus avec des machettes, des pierres et des couteaux jusqu’à les prendre à partie. Ils ont tué le commandant adjoint de Sous Ciat, son titulaire est blessé et se trouve à l’hôpital, tout comme un autre policier est blessé. Côté civil, il y a un blessé tué par balle perdue, ça il faut le dire », a dit à la presse, le général Place Nyembo, Commissaire de la Police au Nord-Kivu.
L’Officier accuse les manifestants d’avoir ravi deux armes aux policiers et utilisé des armes blanches.
« Ce ne sont pas des manifestants normaux, ce sont des brigands, des bandits. Ils ont ravi deux armes de la police et nous avons réussi à les récupérer. La population doit dénoncer ces manifestants qui barricadent la route. Ce sont des malfaiteurs qui ne veulent pas que les gens puissent vaquer à leurs occupations. Il faut dire que ce sont des malfrats », ajoute-t-il.
Des sources du Collectif d’actions de la société civile qui a appelé à une grève ce lundi 30 octobre 2017 pour réclamer les élections, parlent d’au moins 5 morts dont un policier.
Des accrochages ont éclaté tôt ce lundi entre les habitants des quartiers Majengo et Katoyi et les policiers.
Les habitants de cette partie de la ville de Goma ont barricadé toutes les voies publiques au moyen des pierres et brûlé des pneus. La police est intervenue à coups de gaz lacrymogène pour disperser les manifestants qui, à leur tour, ont résisté. Elle a dû tirer des balles réelles pour les disperser, selon les témoignages.
Patrick Maki, depuis Goma
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top