Liens commerciaux

0
Le député national Henri Thomas Lokondo affirme qu’il est «profondément déçu par les conclusions de la tripartite CENI-CNSA-Gouvernement» qui s’est clôturée mercredi 18 octobre à Kinshasa. D’après lui, les conclusions sanctionnant la fin de la réunion d’évaluation du processus électoral par ces trois institutions sont presque vides et ne donnent aucune perspective pour l’avenir.



« On s’attendait à ce qu’on puisse avoir des amples renseignements sur le processus électoral, mais le communiqué que moi j’ai lu, c’est un communiqué de type diplomatique. Il n’y a rien qui est dit, alors qu’ils[les participants à cette rencontre] auraient dû faire des résolutions ou un rapport sur la tripartite. On n’est pas avancé. J’insiste pour que les amis de la CENI, principalement le président Nangaa viennent nous faire rapport parce que la CENI est partout sauf là où elle devrait être, chez nous à l’Assemblée nationale. Ils devraient détailler pour l’opinion, le niveau du processus, les problèmes financiers et logistiques », recommande Henri Thomas Lokondo.



L’élu de Mbandaka est aussi opposé à l’enrôlement des Congolais de l’étranger et propose la modification de cette disposition contenue dans l’actuelle loi électorale.



«Il faut oublier cette histoire du vote des Congolais de l’étranger. On avait fait les deux premières élections, on ne les avait pas associés. On ne peut pas le faire maintenant que l’on a des dates buttoirs conformément à l’accord», note Thomas Lokondo.



Lors des travaux de clôture de la réunion tripartite, les participants avaient recommandé à la CENI de publier sans tarder un calendrier électoral réaliste et de lancer l'enrôlement des Congolais de la diaspora.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top