Liens commerciaux

0
Un communiqué publié ce lundi a annoncé la suspension de Jean-Marc Kabund, Secrétaire général de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS). L’intéressé dément les faits, accusant le pouvoir d’instrumentaliser certaines personnes au sein de son parti.

Un “Conseil de discipline” de l’UDPS a publié un communiqué ce lundi annonçant la suspension du Secrétaire général de ce principal parti de l’opposition en République démocratique du Congo, Jean-Marc Kabund. Ce document signé par Dieudonné Enyelinga et Joseph Lokuli reproche plusieurs faits au concerné dont les malversations financières, usurpation de pouvoir et comportement indigne.


Joint au téléphone par POLITICO.CD, Jean-Marc Kabund rit de cette nouvelle. “Combien de fois vont-ils me suspendre“, lance-t-il faisant référence à une précédente suspension par le même groupe.

“C’est un jeu du pouvoir en place, c’est Kalev [Mutond, chef de l’ANR] et ses services en collaboration avec [Bruno] Tshibala [le Premier ministre, exclu du parti en mars dernier, ndlr] qui veulent déstabiliser l’UDPS à travers ma personne“, accuse-t-il.





Pour lui, les concernés savent “aujourd’hui qu’il incarne” la lutte d’Étienne Tshisekedi, fondateur historique de ce parti décédé en février dernier. “Ma constance fait peur à tout le monde, ce qui fait qu’on instrumentalise les faibles au sein du parti. D’ailleurs pour la plupart, ce sont des gens qui sont avec Tshibala et il est en train de les manipuler“, ajoute-t-il, affirmant que l’UDPS “reste sereine”.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top