Liens commerciaux

0

Le Gouvernement rd-congolais et le Bureau international du Travail (BIT) ont signé, le vendredi 28 octobre 2017, un protocole d’accord sur l’évaluation des études actuarielles de l’Institut national de Sécurité Sociale(INSS). La cérémonie a été présidée par le ministre d’Etat en charge de l’Emploi, Travail et Prévoyance Sociale Lambert Matuku Memas. Selon le ministre d’Etat, c’est à travers ces études actuarielles que l’on sera en mesure d’identifier la faiblesse et les forces qui existent afin de planifier l’avenir avec beaucoup de sérénité. Les conclusions des évaluations déboucheront sur des recommandations qui vont permettre à l’INSS d’appliquer la réforme sur des hypothèses solides, a-t-il expliqué. Par ailleurs, Lambert Matuku a félicité d’une part, le staff de l’INSS pour avoir initié la réforme. Et d’autre part le BIT pour la promptitude avec laquelle il a répondu favorablemenr à la requête de la tutelle pour accompagner ladite réforme Selon le ministre, cette réforme s’inscrit dans le cadre de la Loi du 25 juillet 2016 relative au régime général de la sécurité sociale. Il estime que le succès de la mise en oeuvre de ce Code de sécurité sociale est tributaire de l’implication des partenaires sociaux. Pour sa part, le directeur général de l’INSS, Agnès Mwad a qualifié la signature de ce protocole d’accord " d’acte d’une haute portée" estimant qu’elle vient sceller un partenariat entre le Gouvernement et le BIT dans le cadre de la réalisation des réformes dictées par la nouvelle Loi relative au régime général de la sécurité sociale d’une part. D’autre part, ce partenariat vise à consolider les liens de bonne coopération entre la RDC et le BIT. Elle a révélé que la loi susévouée a été promulguée 55 ans après le Décret-loi du 29 juin 1961. Son entrée en vigueur est fixée au 15 juillet 2018.Ce Code de sécurité sociale apporte d’importantes innovations importantes pour la sécurité sociale en République démocratique du Congo. Il s’agit notamment de la réaffirmation du principe d’une gouvernance démocratique et participative, la révision de l’âge d’ouverture du droit à la retraite et des allocations de vieillesse qui sont fixées désormais à 60 ans aussi bien pour l’homme que pour la femme. Il en est de même de l’élargissement de la couverture sociale, l’extension de la branche des allocations familiales à travers le pays, y compris quelques mesures contraignantes vis-à-vis des partenaires sociaux. La directrice Pays du Bureau du BIT, Aminata, a indiqué que la protection sociale est reconnue comme un droit fondamental de l’être humain par plusieurs instruments juridiques régionaux et internationaux. La loi portant organisation du régime général de la sécurité sociale publiée le 25 juillet 2016 a encore donné du tonus à l’INSS, classé actuellement parmi les meilleures entreprises du portefeuille.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top