Liens commerciaux

0


« Notre Constitution ne confie qu'à la seule CENI la mission de fixer le calendrier électoral, pas à un gouvernement étranger. C'est la CENI qui fixe le calendrier électoral, pas un ambassadeur d'un pays étranger », a dit à TOP CONGO FM, Lambert Mende Omalanga, en réaction aux propos de l’ambassadrice Nikki Haley, qui appelle à la tenue des élections présidentielle en 2018.




Le porte-parole du gouvernement congolais, qui rappelle que « madame Nikki Halley ne représente pas la communauté internationale mais les États-Unis, ne représente qu’un seul pays au sein de la Communauté internationale », précise que « madame Nikki Hakkey n'a rien à voir » avec le calendrier électoral.




Et surtout que cela « ne relève pas des compétences du gouvernement congolais ni du gouvernement américain ».




Pour Lambert Mende, « c'est la CENI qui nous dira si elle peut organiser les élections en 2018. Il faut attendre qu'elle nous dise quand est-ce qu'elle sera prête à organiser les élections ».




« Les élections doivent être organisées en 2018, sinon la RDC ne doit pas compter sur le soutien des États-Unis et de la Communauté internationale", a affirmé ce vendredi matin, l’ambassadrice des Etats-Unis aux Nations Unies, à l'issue des échanges avec le président de la CENI, Corneille Nangaa.

Barick Bwematelwa
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top