Liens commerciaux

0

Le bureau du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) affirme qu’il faut environ 3,5 millions de dollars pour gérer l’afflux de réfugiés de la République démocratique du Congo (RDC) au Nord de la Zambie. Le directeur des communications du HCR Zambie, Kelvin Shimoh, a déclaré que les fonds qui ont été mis à disposition ne suffisent pas à gérer la crise. La Zambie a accueilli depuis janvier plus de six milles congolais cantonnés dans le district de Nchelenge où ils reçoivent des produits de première nécessité. Le mois d’août a été marqué par la plus grande vague. Avant le HCR en Zambie, l’Angola avait en juin dernier officiellement demandé l’intervention de la Communauté internationale pour secourir les 30 000 réfugiés congolais installés sur son sol suite aux violences dans les Kasaï. L’Angola avait exhorté les autorités congolaises à poursuivre leurs efforts afin d’éviter une escalade de la violence, qui pourrait déstabiliser toute la région. Il a aussi appelé le Haut-Commissariat et la Communauté internationale à répondre positivement à la demande d’aide matérielle et logistique de la République démocratique du Congo.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top