Liens commerciaux

0

L’ONG la Voix des sans-voix (VSV) a exprimé son inquiétude par rapport au processus électoral en cours en RDC. Pour la VSV, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), institution d’appui à la démocratie devient de plus en plus source d’inquiétude et ne rassure plus les congolais. « Pour la VSV, l’organisation des élections apaisées en RDCongo n’est entre autres possible que si et seulement si toutes les parties prenantes au processus électoral font confiance en la CENI et en son Président. Le déficit ou mieux la crise de confiance entre la CENI et la population ainsi que les autres parties prenantes risqueraient, si aucune solution n’est trouvée à temps, d’éloigner toute perspective d’élections apaisées en RDCongo. Le Président de la CENI et toute son équipe sont donc appelés à reconquérir et réaffirmer leur indépendance vis –à-vis des acteurs politiques en général et ceux de la majorité au pouvoir en particulier pour rassurer toutes les parties prenantes au processus électoral », dit l’ONG dans un communiqué. La VSV va plus loin et exige carrément la démission de l’équipe dirigeante de la CENI. « Tout compte fait, le Président de la CENI, Monsieur Corneille Nangaa doit prendre son courage en main pour démissionner de ces fonctions au cas où il serait dans l’impossibilité de garantir des élections apaisées tant attendues par la population rdcongolaise », dit l’ONG. Décriée par le Rassemblement, la CENCO et une partie de la société civile, l’actuelle direction de la CENI jouit encore de la confiance de la Majorité présidentielle et des certaines chancelleries qui l’ont jusque-là épargné dans les différentes sorties médiatiques.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top