Liens commerciaux

0
Saïd Djinnit, l’envoyé spécial de l’ONU dans les Grands Lacs, estime qu’il n’y pas de lien direct entre les forces négatives à l’Est de la RDC et la crise liée à la fin du mandat du président Kabila. “Elles étaient présentes bien avant la crise politique que nous vivons depuis la fin du mandat du président Kabila“, dit-il dans une interview diffusée sur internet.

“Il n’y a pas un lieu direct, si je peux dire. Mais en même temps, tout se tient. Evidemment lorsqu’un pouvoir est élu et bien établi, il a la légitimité d’agir et de faire face aux différentes menaces“, ajoute-t-il.

Pour lui, seul l’accord du 31 décembre permet faire face à cette menace persistante des forces négatives dans l’Est de la RDC. “C’est pour ça que nous pensons que la mise en oeuvre de l’accord de 31 décembre et l’installation d’un pouvoir à l’issue des élections, conformément à l’accord du 31 décembre, sera de nature à mobiliser les forces de ce pays pour régler les problèmes qui restent, à savoir les problèmes à l’Est de la République démocratique du Congo“, explique-t-il.
Il rend tout de même hommage aux efforts déployés par l’armée nationale dans cette région de la RDC. “Il faut quand même remarquer que les forces armées de la RDC déploient des efforts considérables, auxquels il faut rendre hommage, contre ces forces négatives, avec le soutien de la Monusco et de sa brigade”

Politico.cd
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top