Liens commerciaux

0

Nikki Haley, ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, a terminé sa visite au Nord-Kivu où elle a notamment visité le camp de déplacés de Kitshanga où vivent près de 15.000 personnes. Accompagnée notamment de Jennifer Haskell, chargée d’affaires, ad interim, à l’ambassade des États-Unis à Kinshasa, et du directeur de l’USAID, elle a discuté avec les femmes déplacées avant d’interpeller particulièrement l’ONU et les autorités congolaises. La diplomate américaine a demandé à la communauté internationale et au gouvernement congolais de multiplier les efforts pour venir en aide à ces déplacés qui ne demandent qu’à rentrer chez eux dans la paix. Depuis 2015, le nombre de déplacés internes a plus que doublé en RDC. Actuellement, le pays compte 3,9 millions de déplacés internes dont environ 428.000 au cours des trois derniers mois seulement. Rien qu’au Nord-Kivu, plus d’un million de civils sont déplacés internes. Pour terminer sa visite dans l’Est, elle a rencontré notamment le Commandant de la Force de la MONUSCO, le Général Derick Ngwebi et le représentant spécial adjoint du secrétaire général des Nations unies en RDC, David Gressly. Ce vendredi, elle sera à Kinshasa pour notamment s’entretenir avec Joseph Kabila, Corneille Nangaa, Mgr Marcel Utembi et Maman Sidikou.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top