Liens commerciaux

0

Les présidents des organisations de la Société Civile sont invités par la CENI à passer à la Maison des Elections (Ex Kin-Mazière), sur l’avenue Tombalbaye, dans la Commune de la Gombe à Kinshasa pour retirer les projets de la charte de bonne conduite des observateurs électoraux et l’acte d’engagement des observateurs qu’ils pourront discuter et amender avec leurs membres. Cette opération sera suivie de leur adoption dans la réunion du cadre de concertation CENI-Société Civile qui sera organisée à une date qui n’est pas encore connue. Pour le contexte, les organisations de la société civile ont été peu présentes dans le processus d’enrôlement sur l’ensemble du territoire national. A la date du 14 mai 2017, la CENI avait accrédité 43 organisations nationales, qui ont déployé 588 observateurs dans le cadre des opérations d’enrôlement. Parmi elles, l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) avait noté l’implication de la Commission épiscopale justice et paix (CEJP) de la CENCO , du Projet de renforcement de l’observation citoyenne des élections au Congo (PROCEC), de la synergie des missions d’observation citoyenne des élections (SYMOCEL), de la plateforme Agir pour des élections transparentes et apaisées (AETA). Cependant, une mission de l’OIF à Kinshasa avait souligné une présence faible d’observateurs nationaux dans les centres d’inscription, pendant les opérations d’enrôlement. La Francophonie avait noté que certaines organisations avaient pointé l’introduction de nouvelles pièces à produire pour l’accréditation d’observateurs et, en particulier, d’un extrait d’un casier judiciaire, représentant un frein non négligeable pour leur inscription.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top