Liens commerciaux

0

Plusieurs députés de l’Opposition ont décidé de suspendre leur participation aux plénières de l’Assemblée nationale, jusqu’à ce qu’il soit « clarifié » la question de savoir si oui ou non les motions incidentielles peuvent bloquer l’examen de motions de défiance. “Nous ne pouvons plus continuer à siéger dans une Assemblée corrompue comme la nôtre. Que devons nous faire pour contrôler l’exécutif? Le contrôle parlementaire n’existe pas à l’Assemblée nationales depuis le début de cette législature. Nous ne voulons plus que cette situation perdure. Il faut que ça change. Nous n’allons revenir qu’après une clarification sur la question. On a besoin de savoir si oui ou non on doit contrôler le gouvernement », a dit ce mardi 10 octobre à ACTUALITE.CD Jean Marie Bamporiki, président du groupe parlementaire UNC et alliés. Vendredi 6 octobre dernier, les députés de l’opposition avaient quitté la plénière en guise de protestation contre le vote d’une motion incidentielle de la MP qui avait bloqué l’examen de motions de défiance contre les ministres She Okitundu et Thambwe Mwamba, respectivement vice-premier ministre en charge des affaires étrangères, et ministre de la justice et garde des sceaux.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top