Liens commerciaux

0
Le vice-premier ministre, ministre des Affaires Étrangères, Léonard She Okitundu, ne reconnaît pas l’existence d’une « politique délibérée d’usage disproportionné de la force » en République Démocratique du Congo.
Il l’a dit ce mercredi 11 octobre 2017 au Conseil de sécurité des Nations-Unies lors de son allocution.
Dans le chapitre des élections, il laisse entendre la détermination de son gouvernement d’amener les Congolais aux élections.
« La RDC, mon pays, tient à l’irréversibilité de la tenue des élections, mais de bonnes élections », rassure-t-il, ajoutant que le Conseil National de Suivi de l’Accord (CNSA) est fonctionnel et dirigé par un membre du Rassemblement de l’Opposition, allusion faite à Joseph OlengaNkoyi.
Par la même occasion, Le VPM She Okitundu a appellé la Monusco à privilégier l’efficacité, c’est-à- dire le changement de mode opérationnel des casques bleus en République Démocratique du Congo.
Il sied de signaler que Marie-Ange Mushobekwa, ministre des Droits Humains, fait partie de la délégation congolaise à New York.
Clément Muamba
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top