Liens commerciaux

0

L’ONGD Action pour le Développement des Infrastructures en milieu Rural (ADIR) organise depuis le lundi 09 octobre 2017 à Kinshasa un séminaire à l’intention des “Association des usagers des réseaux d’eau potable” (ASUREP) avec pour thème “ La formation des membres des unités de gestion des Asurep sur l’amélioration de la gestion financière”. L’objectif fixé est d’amélioration de la gestion financière par la mise à niveau des agents et leur conscientisation au regard des faiblesses relevées par l’audit des consultants, mais aussi d’échanger des expériences et de contacts entre Asurep et les nouvelles associations. Pour le député Lukono Sowa, administrateur de l’Ongd Adir, ces échanges doivent permettre à ces associations de mieux gérer l’argent perçu après la vente d’eau potable à la population «Nous avons mis en place un système pour permettre à ces associations de pouvoir desservir de l’eau potable à la population de certains quartiers de Kinshasa, du Kongo Congo ou encore du Kasaï-Oriental. Cette formation doit leur permettre d’améliorer leurs gestions de manière transparente. Parce que là où il y a l’argent, les gens ne se soucient pas de la gestion. L’agent perçu couvre les charges d’exploitation (carburant, salaire des vendeuses, les pièces de rechange, le renouvellement du matériel). Ça permet aussi de payer les impôts sur les salaires des personnes qui y travaillent. Ce n’est pas pour leur enrichissement personnel, parce que ce sont des associations sans but lucratif. Et cet argent doit leur permettre d’assurer le service d’exploitation et de fourniture d’eau potable à la population comme une unité de production à part entière.». a-t-il indiqué. ADIR est bénéficiaire d’un financement dans le cadre du contrat de subvention Actions Extérieures de la Communauté européenne pour la mise en œuvre du projet intitulé «Renforcement de la coordination entre les ASUREP (Association des usagers des réseaux d’eau potable) et les autorités des entités décentralisées de Kinshasa, Bas-Congo et Mbuji-Mayi ». Notons que les ASUREP sont des organisations de la société civile qui depuis plusieurs années assurent le service public de distribution d’eau dans les milieux où il n’existe pas de réseau de la Regideso. La tâche assurée par les ASUREP exige une maîtrise des connaissances dans le domaine de la gestion d’un service public tel que la fourniture d’eau potable. A Kinshasa, par exemple, près d’un million des personnes sont desservies en eau potable par les réseaux d’eau gérés par les ASUREP. Cet atelier qui se déroule en deux temps( Soit du 09 au 12 octobre et du 16 au 19 octobre) regroupe les gestionnaires, les comptables, les caissiers et les chargés de suivi de toutes les 15 ASUREP de Kinshasa ainsi que leurs présidents de conseil d’administration, des délégués de 3 ASUREP du Kongo Central (Kinzau-Mvwete, Manterne et Lemba) et les délégués de 2 ASUREP du Kasaï-Oriental (Tshabobo et Luamuela).
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top