Liens commerciaux

0
*La CENI prend connaissance du rapport de mission d’observation électorale de la Commission Episcopale Justice et Paix du Congo de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO).

La Commission Episcopale Justice et Paix du Congo de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) vient de rendre public deux rapports, l’un sur l’observation électorale relative à l’inscription des électeurs et l’autre sur le monitoring des manifestations et réunions publiques en République Démocratique du Congo. La publication de ces rapports est intervenue ce lundi 20 novembre 2017 en présence des plusieurs personnalités notamment, Corneille NANGAA YOBELUO, Président de la CENI, le président du Conseil Supérieur de l’Audio-visuel et de la Communication (CSAC), les membres du clergé, les diplomates, les acteurs de la société civile ainsi que d’autres parties prenantes au processus électoral. Prenant la parole en premier, le père Clément MAPOBO, secrétaire exécutif de la commission Justice et Paix de l’Eglise Catholique du Congo a martelé que ce rapport sur l’observation électorale de l’inscription des électeurs en RDC est basé sur des données collectées du 28 août 2016 au 12 novembre 2017. Pour lui, la Révision du Fichier Electoral est une étape importante du processus électoral et son évaluation est capitale et surtout déterminante pour la suite des opérations. La Commission Justice et Paix de a déployé 320 observateurs qui ont couvert 2.910 Centres d’Inscription sur les 14.627 soit 19,89% des Centres d’Inscriptions. Un travail reparti en 6 points essentiels qui ont donné à cette mission un aperçu sur l’opération de la Révision du fichier électoral. Plusieurs points forts et faibles ont été dégagés, mais d’une manière générale l’opération s’est déroulé globalement bien sur l’étendue du territoire national. Avant de donner la parole au Secrétaire Général de la CENCO, le père Clément MAPOBO a loué la parfaite collaboration entre la CENI et la Commission Justice et Paix de l’Eglise Catholique lors du déroulement de cette opération tout en rappelant que les conclusions visent à l’amélioration du processus électoral dans l’objectif de faire adhérer toute la population à ce processus.

Lisant les recommandations et synthèses de la Mission adressées essentiellement à la CENI, au CNSA, au Gouvernement, au Parlement, aux partis politiques, aux organisations de la Société Civile, aux partenaires techniques et financiers, l’Abbé Donatien SHOLE, Secrétaire général de la CENCO, a recommandé à la CENI notamment, d’encourager les candidatures féminines en vue d’améliorer le quota des femmes, conformément à la loi de mise en œuvre de la parité, et surtout de mettre en place un mécanisme de collaboration avec le gouvernement afin de procéder au croisement entre les fichiers d’identification biométrique des éléments de la Police et des FARDC et la liste électorale afin que les éventuels éléments de la PNC et des FARDC qui se seraient enrôlés soient détectés et radiés.

Réaction de corneille Nangaa a ce rapport

Devant cette aubaine propice, le patron de la CENI, accompagné du Secrétaire Exécutif National de la CENI, Me Ronsard MALONDA, tout en remerciant la Commission Justice et Paix pour son rapport, pense que ce travail est précoce et prématuré car n’ayant pas des données fiables avant toute publication. Pour le président de la CENI, on ne peut analyser au stade actuel le fichier car l’opération se poursuit encore dans l’espace grand Kasaï. En plus, le fichier en cours de constitution sera soumis à un audit si cela est nécessaire car la CENI doit respecter le principe sacrosaint de l’Unicité de chaque électeur dans le fichier. Il s’agit d’un principe universel. Répondant à une observation de la CJP relative à l’absence du chronogramme, Corneille NANGAA a rappelé à l’attention de l’assistance que le chronogramme reste un outil de travail interne à la CENI. Au stade actuel, la CENI reste focalisée sur l’organisation des élections selon le chronogramme détaillé dans le calendrier électoral. Avec 44.358.305 électeurs inscrits, la CENI est plus que jamais tournée vers les élections. Le Président de la CENI a saisit cette occasion pour inviter toutes les parties prenantes du processus électoral à s’y mettre chacune dans son secteur. Corneille NANGAA, dans son style habituelle, calme et serein, invite la CENCO à vulgariser davantage l’Accord de la Saint Sylvestre et à collaborer avec son institution avant de publier tout rapport d’observation électorale car il faut donner à la population congolaise des informations vraies, vérifiées et vérifiables donc potables et non biaisées. Au sujet de l’inquiétude exprimée quant à la durée des opérations, Corneille NANGAA a précisé que la Machine à voter jouera un grand rôle sur la diminution non seulement du temps mais aussi du budget de ces opérations. Il rassure que la CENI travaille nuit et jour à la bonne organisation des élections, élections voulues par tous crédibles, transparentes, crédibles et surtout apaisées.

(Avec la CENI)
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top