Liens commerciaux

0

*‘’Malgré la publication du calendrier, le 5 novembre dernier, la diaspora congolaise exige une transition exceptionnelle sans l’actuel Président, Joseph Kabila. Pour ce faire, un plan triennal de l´AFC est déjà prêt’’, déclare le porte-parole de la présidence de l´AFC. Le président sortant, arrivé fin mandat depuis le 20 décembre 2017, doit, en principe, démissionner de bonne foi. Et, en contrepartie, les garanties suffisantes devraient lui être présentées. Ainsi, sa famille et ses principaux collaborateurs seront-ils sécurisés, y compris ses biens, pour promouvoir l’esprit de réconciliation et, surtout, de cohésion nationale. Selon l’AFC, cette transition exceptionnelle n’énerve pas la Constitution dans ses 2 articles non déverrouillables : 70 et 220. En tout cas, le calendrier de Nangaa n’inspire pas confiance, conclut-on. Par contre, pour l’AFC, en prolongeant le délai des élections, la CENI offre à l’actuel Président, Joseph Kabila, la perspective périlleuse d’aller d’une transition vers une autre transition. La diaspora congolaise, sous la bannière de l’AFC, estime que M. Fanfan Longa Fuamba aurait le profil adapté à la situation à laquelle la RD. Congo sera confrontée, après le 31 décembre 2017. Pour l’essentiel, le CV de l’intéressé, tel que décliné ci-dessous, permet de se faire une vue panoramique de son parcours. Portrait FANFAN LONGA FOAMBA PRESIDENT DE L’ALLIANCE DES FORCES CONGOLAISES MOUVEMENT POLITIQUE QUI REGROUPE TOUS LES CONGOLAIS DE LA DIASPORA (AFRIQUE-EUROPE-CANADA ET ETATS-UNIS) CURRICULUM VITAE IDENTITE ET ORIGINES Nom et Post-Nom: Longa Fuamba Fanfan Date de Naissance: Né le 16 Octobre 1963, dans la Province de Kasaï-Oriental (RDC) Etat –Civil: Marié et père de 3 Enfants et résident au Royaume-Uni. FORMATION SCHOLAIRE, ACADEMIQUE, PUBLICATIONS & RECHERCHES J’ai fait mes études Primaires et le Cycle d’Orientation chez les Frères JOSEPHITES de KIZAMBI, dans la Province de BANDUNDU, et le Cycle Secondaire dans la Province du KATANGA, en République Démocratique du Congo. Je suis détenteur d‘une: LICENCE en SCIENCES POLITIQUES, ADMINISTRATIVES ET SOCIALES de L’Université de MONS, en Belgique, LICENCE en RELATIONS INTERNATIONALES à l’Université de LUBUMBASHI, en République Démocratique du Congo, Je fus le Président Coordonnateur des Mouvements des Etudiants de L’Université de LUBUMBASHI, en République Démocratique du Congo Chargé des Travaux des Sciences Politiques et Professeur Assistant des Relations Internationales à L’Université de Lubumbashi Professeur Assistant des Relations Internationales à L’Université Libre de Kinshasa. PUBLICATIONS / UNIVERSITE DE LUBUMBASHI: Place de l’Homme dans les Relations et Coopération Belgo-Zairoises RECHERCHES / UNIVERSITE DE LUBUMBASHI Sur la Diplomatie Préventive ou Défensive comme modèle de la Coopération entre les Etats CARRIERE PROFESSIONNELLE Fonctionnaire au Ministère des Affaires Etrangères du Gouvernement de la République Démocratique du Congo, Chargé d’Affaires, Faisant Fonction d’Ambassadeur, Chef des Missions Diplomatiques de la République Démocratique du Congo, auprès de la COREE DU SUD Entre 1998-199: Membre de la Délégation Congolaise aux Travaux des Négociations AFRIQUE CARAIBES PACIFIQUE/UNION EUROPEENNE (ACP / UE) Entre 2007-2008: Détenteur d‘‘ un Certificat de Formation et Renseignement VIP de l’Académie de Police de Muhlenberg en Allemagne, En Juillet 2001: Représentant de la République Démocratique du Congo à la Conférence Mondiale de Tokyo au Japon, sur les Pays Naturellement riches, En Mai 2000: Représentant de la République Démocratique du Congo au Forum Mondial Asie-Amérique-Afrique, tenu au Centre International de Séoul en Corée du Sud. ACTIVITES POLITIQUES POLITIQUES Ancien Conseiller Principal du Général Benoît Faustin Munene à l’époque Chef d’Etat Major Général des Forces Armée de la République Démocratique du Congo (FARDC). Secrétaire Général de l‘Armée de Résistance Populaire en charge des Questions Politiques. Les Questions de Défense, Sécurité et Militaire étant réservées au Général Munene en sa qualité de Président de L’Armée de Résistance Populaire. En Septembre 2014 il démissionne de L’Armée de Résistance Populaire et crée le 29 Novembre 2014, avec un groupe des Congolais de la Diaspora, l’Alliance des Forces Congolaises, en sigle, AFC, qui est un PARTI POLITIQUE, regroupant les Congolais de la Diaspora. QUE DIRE DE L’ALLIANCE DES FORCES CONGOLAISES De la Création de l’Alliance des Forces Congolaises: Sur l’initiative des compatriotes de France, Allemagne, Royaume-Uni, Belgique et Suisse, et en accord avec nos membres basés au Pays, il a été créé ce jour, 29 Novembre 2014 à Paris (France) avec des millions de Compatriotes que nous représentons, un Parti Politique dénommé « Alliance des Forces Congolaises», en sigle « AFC» et Le Professeur Longa Fuamba Fanfan avait été élu démocratiquement Président de L’Alliance des Forces Congolaises, Du siège: Le siège de l’Alliance des Forces Congolaises est établi à Londres au Royaume-Uni et enregistré à l’adresse suivante: 4-46, Combedale Road, Greenwich – London SE10 0LG. Vision de l’Alliance des Forces Congolaises L’Alliance des Forces Congolaises se veut une vision politique rassurante avec des ambitions progressistes pouvant conduire le Congo dans la phase décisive de l’émergence. L’Alliance des Forces Congolaises se veut une nouvelle vision positive dans l’organisation et la conquête du pouvoir par le peuple pour le peuple où l’élite politique congolaise doit se prendre en charge pour une alternance politique pacifique. Mission de l’Alliance des Forces Congolaises: L’Alliance des Forces Congolaises a pour mission principale l’organisation du pouvoir politique non pas autour d’une personne ou un individu personnifié mais plutôt autour d’un Leadership d’Excellence qui considère que toute congolaise ou tout congolais incarnant les vraies valeurs patriotiques et républicaines peut aspirer au destin de son peuple. L’Alliance des Forces Congolaises se fixera pour mission de fédérer avec toutes les filles et tous les fils du Congo animés d’un patriotisme d’excellence ayant pour préoccupation majeure le Congo d’abord. Elle tirera toute la légitimité du pouvoir dans le respect strict de la volonté exprimée du peuple congolais souverain et dans la cooptation des personnalités politiques congolaises issues des minorités organisées agissantes afin d’assumer telle ou telle responsabilité politique. L‘Alliance des Forces Congolaises aura pour mission de promouvoir la prise du pouvoir par des voies démocratiques selon les dispositions de la constitution. Des Objectifs de l’Alliance des Forces Congolaises Rassembler tous les Congolais animes d’un Idéal commun qui consiste à la création d’un Nouveau Leadership Politique susceptible d’apporter le changement radical dans notre pays, c’est-a-dire, de placer l’homme qu’il faut à la place qu’il faut. Changer les Cultures Politiques en privilégiant les Institutions Fortes au lieu des hommes forts, renoncer et de dénoncer toute politique basée sur le culte de personnalité, la personnification du pouvoir, l’identification du leadership politique sur base d’un fanatisme ethnico-tribal genre : homme fort, frère du terroir, parti alimentaire. Redonner à la République Démocratique du Congo, une nouvelle image d’un Pays souverain, respecté et démocratique dans le concert des Nations et en harmonie avec ses futurs Partenaires, La Conquête et l’Exercice Démocratique du Pouvoir en République Démocratique du Congo, L’Instauration d’un Etat de Droit, Laïc garantissant le Respect des Libertés Fondamentales, L’Intégrité du Territoire, La Souveraineté Nationale et La Concorde entre les Congolais de toutes les Provinces, toutes les Races, toutes les Ethnies, toutes les Religions et toutes les Opinions La Lutte contre le Sous-développement La Réunification, la Pacification, la Sécurisation et la Reconstruction du Pays, La Reformation d’une Armée Nationale et Républicaine, Forte, Restructurée et Intégrée. VOYAGES OFFICIELES DANS LE CADRE DES ACTVITES DE L’ALLIANCE DES FORCES CONGOLAISES AU DEPARTEMENT D’ETAT DES ETATS UNIS A WASHINGTON DC Premier voyage de travail: Ce premier voyage pour les USA, a été arrangé par l’Ambassadeur des USA à Londres; et il a été très significatif pour le Mouvement, car il a permis à la Délégation du Mouvement, conduit par son Président, de rencontrer le 13 Avril 2015, les Personnalités qui ont la charge du dossier de la République Démocratique du Congo au Département d’Etat. Entre les deux parties, les discussions étaient très fructueuses et enrichissantes, étant données qu’elles portaient sur les enjeux politiques de 2016 tels qu’ils se profilent dans Notre Pays. Deuxième voyage de travail: Ce deuxième voyage a été fixé par les Responsables du Département d’Etat que la Délégation du Mouvement avait rencontré pendant le premier voyage, estimant que les discussions entre les deux parties devraient être échangées au niveau le plus élevé du Département d’Etat, et le 22 Novembre 2015, la Délégation de l’Alliance des Forces Congolaises, conduite par son leader, sera reçue d’abord par Le Directeur en Charge du Dossier de la République Démocratique du Congo au Département d’Etat des Etats-Unis à Washington et le 22 Octobre 2015 par L’Assistante du Secrétaire d’Etat en charge des Affaires Africaines, dans ses bureaux du Congrès Américain Au Sénat Américain à Washington DC Premier voyage de travail: Le 15 Avril 2015, La Délégation de l’Alliance des Forces Congolaises conduite par son leader, Longa Fuamba Fanfan est invitée au Sénat Américain pour rencontrer le Sénateur Gregory B. Simpkins, Directeur de la Sous-Commission Africaine sur la Santé Globale et les Droits Humains et des Organisations Internationales. La rencontre, était portée sur les Problèmes de Santé Globale et des Droits Humains et aussi sur le Fonctionnement des Organisations Internationales en République Démocratique du Congo. La rencontre a été tellement très importante que le Sénateur a proposé une deuxième rencontre qui devra se tenir au mois d’Octobre 2015. Deuxième voyage de travail: Ce deuxième voyage du travail au Sénat Américain, avait été décidé par le Sénateur lui même qui estimait qu’il y avait encore beaucoup à échanger sur les problèmes de Santé, des Droits de l‘Homme et du Fonctionnement des ONG en République Démocratique du Congo. Et le 20 Octobre 2015, la Délégation de l’Alliance des Forces Congolaises sera reçue au Sénat par le Sénateur, Directeur ayant la charge de la Sous-Commission Africaine sur la Santé Globale et les Droits Humains et des Organisations Internationales; et les discussions, très constructives, étaient concentrées sur la problématique des Femmes qui sont quotidiennement victimes des violences sexuelles en République Démocratique du Congo et de leurs conséquences dans la société. A L’UNION EUROPEENNE Première visite de travail: Après le premier voyage des Etats-Unis, la Délégation de l’Alliance des Forces Congolaises a souhaité aussi rencontrer l’Union Européenne. Cette rencontre avec L’Union Européenne avait eu lieu le 19 Avril 2015, au siège de L’Union Européenne à Bruxelles. La Délégation de l’Alliance des Forces Congolaises qui était conduite par son leader, Longa Fuamba Fanfan avait rencontré respectivement Le Directeur Européen en Charge du dossier de la République Démocratique du Congo auprès de l’Union Européenne, et L‘Adjoint Chef de Division Afrique Centrale et La Régions des Grands Lacs. Cette première rencontre portait sur la présentation de L’Alliance des Forces Congolaises aux autorités de L’Union Européenne, non seulement, comme une Force Politique qui regroupe les Congolais de la Diaspora, mais aussi, comme une crédible Alternative prête à s’associer à d’autres forces crédibles internes, pour conduire le destin du Pays après le Président Kabila, dont le mandat constitutionnel arrivait à termes, le 6 Décembre 2016. L’entretien a été fructueux et les deux parties ont échangés énormément sur la situation politique du Pays. Deuxième visite de travail: La deuxième rencontre avec l’Union Européenne avait eu le 6 Novembre 2015 au siège de l’Union à Bruxelles. La Délégation de L’Alliance des Forces Congolaises conduite par son leader, Fanfan Longa Fuamba, avait en face d’elle six experts de l’Union Européenne, en charge de dossier de la République Démocratique du Congo. Tout au long de leurs entretiens, les deux parties sont arrivées au constat que les élections en République Démocratique du Congo risquaient de ne pas être organisées comme prévu, en 2016, étant donné que rien n’est encore visible dans les préparations pratiques de ces échéances. Elles ont cependant observé que le pouvoir était plus engagé à mettre en place des mécanismes anticonstitutionnels pour se maintenir au pouvoir, en publiant par exemple: le calendrier électoral qui n’a pas trouvé le consensus de toutes les sensibilités politiques, et aussi en promulguant la loi sur le nouveau découpage territorial. Cette deuxième rencontre a été très riche en échange d’idées, et les délégués européens très satisfaits du discours de l’Alliance des Forces Congolaises, n‘ont pas hésité à rassurer qu’ils restaient ouverts, à tout moment, pour un quelconque apport pour aider le Mouvement à s’impliquer effectivement dans le processus qui apporterait un véritable changement pacifique en République Démocratique du Congo. Enfin, je reste à votre disposition pour un complément d’informations que “A QUI DE DROIT SOUHAITERAIT APPARAITRE DANS MON ACTE DE FOI“ Fait à Londres, 7 FEVRIER 2016FANFAN LONGA FUAMBAPRESIDENT DE L’ALLIANCE DES FORCES CONGOLAISES
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top