Liens commerciaux

0

Sans rentrer dans le débat politicien du genre « l’appel a été massivement, moyennement ou peu suivi », une chose est vraie : hier, hormis les bleu blancs qui étaient rares dans les rues de la capitale, la journée a été quasi normale. Les Kinois qui le voulaient ont vaqué à leurs occupations. On pouvait se déplacer d’un point à un autre dès le matin. Si l’objectif avait été de paralyser la ville, ce n’est pas gagné. C’est le moins que l’on puisse dire. Libre aux états-majors politiques de tirer les enseignements qu’ils veulent bien tirer. ANALYSANT L’ECHEC DE LA VILLE-MORTE D’HIER La MP "salue la grande maturité du peuple congolais" La famille politique du chef de l’Etat se félicite de l’échec de la journée ville-morte décrétée hier mercredi 15 novembre par les mouvements citoyens, et soutenue par l’aile Limete du Rassemblement. Dans un communiqué lu à la presse, le porte-parole de la Majorité présidentielle, André-Alain Atundu Liongo, salue ce qu’il considère désormais comme "la grande maturité du peuple congolais face aux opérations téméraires et intempestives de ville-morte". "La Majorité présidentielle note avec satisfaction la grande maturité du peuple congolais face aux opérations téméraires et intempestives de ville-morte ", a déclare André -Alain Atundu. " La population congolaise, dans son ensemble, a superbement ignoré le mot d’ordre de ville- morte, lancée par certains activistes en mal d’inspiration dans le seul but de contrecarrer les initiatives du chef de l’État dans la normalisation de la situation politique de notre pays ", a- t- Il indiqué. Et donc, pour la famille politique du chef de l’Etat, les expériences du passé que constituent ces opérations de ville-morte, sont devenues "amères" pour les habitants de la capitale, qui "ont désormais compris la mauvaise foi et la supercherie de certains démocrates de façade". Ces derniers, selon Atundu, "veulent créer délibérément une confusion dans l’esprit des Congolais pour aboutir à un autre dialogue politique dans l’espoir d’accéder au pouvoir par des combinaisons mafieuses en dehors des élections". A l’occasion, la MP appelle tous les patriotes qui "partagent la passion du Congo avec le président Kabila à œuvrer résolument pour relever le défi national que constitue l’organisation des élections conformément au calendrier récemment publié par la CENI." Elle en appelle également au bon sens de la classe politique à privilégier l’intérêt supérieur de la nation tel que déterminé par la Constitution et l’Accord du 31 décembre 2016. Ci-contre, l’intégralité du communiqué de la Majorité présidentielle.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top