Liens commerciaux

0


Les avis sont partagés dans l’opinion congolaise dans l’attente du calendrier électoral dont la publication est annoncée pour ce week-end par la Céni.

Au Rassemblement, l’aile dure de l’opposition congolaise, on déplore le retard constaté dans la publication de ce calendrier qui intervient à deux mois de l’expiration du délai fixé par l’Accord de la Saint sylvestre qui exige l’organisation des élections au plus tard le 31 décembre 2017.

Par ailleurs, le Rassemblement met en garde contre un calendrier fantaisiste qui pourrait encore compromettre la tenue des élections tant attendues en RDC.

Pour le président national de l’UNADEF, Christian Mwando, la Céni devrait au préalable consulter les différentes parties prenantes au processus électoral afin de publier un calendrier consensuel et exempt de contestations.

En outre, ce député national de l’opposition estime que la Centrale électorale devrait attendre l’avis des experts électoraux internationaux qui arrivent incessamment au pays avant de publier ce calendrier.

Christian Mwando conclut en soulignant qu’un calendrier non consensuel jetterait de l’huile sur le feu.

Abondant dans le même sens, les membres de la Société civile appellent la Céni à tenir compte des avis des uns et des autres afin d’éviter que ce calendrier soit aussitôt rejeté après sa publication.

A cet effet, ils plaident pour un consensus entre les différentes parties prenantes au processus électoral.

Cependant, du côté de la Majorité présidentielle, on attend un calendrier réaliste de la part de la Céni, et ce, sans pression de l’opposition, ni des puissances étrangères, pour ainsi répondre aux attentes de la population congolaise.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top