Liens commerciaux

0
Le président du Conseil national de suivi de l'accord (CNSA) et du processus électoral, Joseph Olenghankoy, a tenu, mardi 21 novembre 2017, une importante séance plénière ordinaire autour de deux principaux points, à savoir la décrispation politique et le processus électoral.
Concernant le premier point, relatif à la décrispation politique, Olenghankoy a exhumé la question de la libération des prisonniers politiques. Il promet de s'impliquer pour que tous les cas "emblématiques" évoqués au Centre interdiocésain, recouvrent la liberté. Il s'agit d'Eugène Diomi Ndongala, Jean-Claude Muyambo, Franck Diongo et Moïse Katumbi.
Quant à la restriction des manifestations publiques, le CNSA demande au gouvernement de respecter les droits de manifester et de mouvement, rappelant que cette disposition est garantie par la Constitution et les lois de la République.
Olenghankoy annonce la création d'une mission dite de décrispation dont il sera lui-même président, pour plaider les cas des personnalités politiques ci-haut citées, auprès du gouvernement, particulièrement le ministère de la Justice et Garde des Sceaux, afin qu'elles recouvrent pleinement leur liberté. L'objectif étant de restaurer un climat de paix et de confiance mutuelle en cette période préélectorale.

MCN Team
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top