Liens commerciaux

0
*Dans un discours prononcé à l’occasion de la journée africaine de la statistique 2017, le Ministre d’Etat au Plan pose la problématique. Comment, en effet, améliorer les vies en améliorant les statistiques économiques ? Il donne, ci-dessous,  une vue panoramique et livre des pistes à explorer.

République Démocratique du Congo

Ministère du Plan
Institut National de la Statistique
ALLOCUTION DE SON EXCELLENCE, MONSIEUR LE MINISTRE D’ETAT, MINISTRE DU PLAN, A L’OCCASION DE LA JOURNEE AFRICAINE DE LA STATISTIQUE 2017 

Novembre 2017
Congolaises et Congolais,
Mesdames, Messieurs,
Le 18 Novembre de chaque année a été retenu comme Journée Africaine de la Statistique, depuis 1993, par la réunion des Ministres de la planification des pays africains. L’objectif de cette Journée est de faire un plaidoyer auprès du grand public, sur l’intérêt et l’utilité de la statistique, comme outils d’aide à la prise des décisions. Cette manifestation se déroule chaque année autour d’un thème. Le thème retenu cette année par la Commission Economique pour l’Afrique (CEA)  est : « AMELIORER LES VIES EN AMELIORANT LES STATISTIQUES ECONOMIQUES ».
Dès 2008, Selon un communiqué de la Commission de l’Union Africaine, cette journée a été instituée pour que les Autorités politiques africaines en charge du développement économique incitent plutôt à la prise de conscience sur le rôle crucial de la statistique en tant que bien public et infrastructure de base du processus de développement.
En choisissant ce thème, la Commission Economique pour l’Afrique (CEA)  veut attirer l’attention des décideurs, des Partenaires Techniques et Financiers, des Producteurs de données, des Chercheurs ainsi que du Public en général, sur l’importance et l’utilité  des statistiques pour  une meilleure prise de décision en matière de planification et  de gestion économique de  développement ainsi que le suivi des politiques mises en place et que cela puisse se refléter dans la vie de chaque Congolaise et de chaque Congolais.
Pour  relever  le  défi de la disponibilité des statistiques économiques de qualité et à temps,  les pouvoirs  publics  ont  perçu  très  tôt  la  nécessité  de  disposer  d’un  cadre  de référence pour le développement de la Statistique en République Démocratique du Congo. C’est ainsi que le Gouvernement  a adopté, le premier document de la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS 2013-2017).  Une deuxième génération de la   SNDS, en cours,  doit viser à   renforcer  les  acquis  de  la  mise  en  œuvre    et corriger  les  insuffisances  constatées de la première SNDS.
D’importantes  activités seront menées pour  l’amélioration du système de diffusion des données par les moyens modernes de la  technologie  notamment  les  sites  web,  l’utilisation des données statistiques avec les  tablettes par les décideurs et les populations pour l’amélioration  de la culture statistique dans les différents processus de prise de décision.
Par ailleurs, la ratification de la Charte Africaine de la Statistique en cours par notre pays, est un signal fort du Gouvernement de se conformer aux normes et principes internationalement reconnus.
A cet effet, je voudrais réitérer mes hommages les plus déférents à Son Excellence Monsieur  le Président de la République, Chef de l’EtatJoseph KABILA KABANGE, pour avoir engagé notre pays sur la voie de l’émergence à l’horizon 2030.
C’est également l’occasion pour moi, de remercier Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement,Bruno TSHIBALA NZENZHE pour engager le Gouvernement de la République, dans la vision du Chef de l’Etat, pour le développement de notre Système Statistique National.
Congolaises et Congolais,
Mesdames et Messieurs,
Les  leçons tirées de la mise en œuvre des objectifs du Millénaire pour le développement, OMD en sigle, axés principalement sur les sujets traditionnels du développement, ont révélé qu’il était difficile de mesurer les progrès, en particulier pour les  pays les moins développés, même dans les domaines les plus élémentaires comme la réduction de la pauvreté ou de la mortalité infantile et maternelle. Cette difficulté est due principalement à l’insuffisance de ressources humaines, techniques et financières, à laquelle les plus Hautes autorités de la RDC s’attachent à y remédier durablement.

Après 2015,  les Nations Unies ont convenu de mettre sur pied un nouveau programme de développement, appelé Objectifs du Développement Durable,  ODD en sigle, dont les objectifs et les cibles poseront tout un défi pour notre Système Statistique National. Les Objectifs de Développement Durable créent une demande inédite  des données dans  presque tous les domaines.
C’est pourquoi, pour ces Objectifs, la RDC s’engage à internaliser les indicateurs et cibles  pour s’assurer d’être au Rendez-vous avec les résultats probants.

Congolaises et Congolais,
Mesdames et Messieurs,
Permettez-moi de relever que  les occasions de tirer parti de nouvelles sources de données ont considérablement augmenté ces dernières années. En effet, en plus des renseignements émanant des sources traditionnelles comme les données administratives, les enquêtes et recensements, le Système Statistique National peut aujourd’hui envisager l’utilisation des données  provenant d’applications Web, de méga données produites par des Sociétés commerciales et des Organismes non gouvernementaux, ainsi que de données recueillies au moyen de la technologie des satellites ou des drones. Il s’agit d’un aspect important de ce qu’il est convenu d’appeler : « la révolution des données ».

Congolaises et Congolais,
Mesdames et Messieurs,
Nous sommes aujourd’hui face à une situation dans laquelle le renforcement des capacités statistiques a le pouvoir de faire pencher la balance en faveur du développement et dans laquelle les anciennes difficultés demeurent alors que de nouvelles possibilités apparaissent.
C’est pourquoi, notre Système Statistique National se doit de fournir des renseignements statistiques pertinents, complets, précis et objectifs, permettant de faire la lumière sur les grandes préoccupations et enjeux sociaux, économiques et environnementaux de notre  pays.

Les données produites et publiées doivent être  axées sur les besoins et attentes des utilisateurs. A cet égard, notre système statistique national doit s’ajuster pour répondre adéquatement à cette demande.  Le Suivi de nos différents cadres de développement, ainsi que les engagements auxquels notre pays a souscrit, nous impose de disposer des statistiques  fiables et de qualité.

L’un des défis majeurs auxquels le Système Statistique National, fait face est celui de l’insuffisance en quantité et qualité de professionnels de la statistique. A cet égard, le  Gouvernement  de la République s’est engagé à mettre  tout  en  œuvre pour former  une masse critique des cadres dans les écoles non seulement nationales mais aussi sous régionales.  C’est  ainsi  que  des  stratégies  seront   élaborées  pour parachever la réforme institutionnelle du Système Statistique National et  surtout renforcer le rôle de coordination de l’Institut National de la Statistique (INS).
Que Dieu bénisse  la République Démocratique du Congo
Que vive la Journée Africaine de la Statistique
Je vous remercie
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top