Liens commerciaux

0
* Un conclave pour l’unité et la réconciliation prévu les 29 et 30 novembre suivi des assises de la réunification et de la refondation du parti du 04 au 06 décembre 2017.

Le vent du congrès souffle de plus en plus fort sur l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS). Des commissions préparatoires de ces assises sont annoncées aux quatre coins de Kinshasa. Un communiqué de presse cosigné notamment par Dr Tharcisse Loseke et François Xavier Nkongolo fait état de la tenue dans la capitale rd congolaise du Conclave les 29 et 30 novembre 2017 suivi du Congrès extraordinaire du 4 au 6 décembre.

Ils l’avaient annoncé le mercredi 26 juillet 2017 à l’occasion de l’installation du comité préparatoire du conclave du parti. Ils sont sur le point de tenir parole. Eux, ce sont les membres de la Commission préparatoire du Conclave de l’UDPS. Supervisée par le Dr Tharcisse Loseke -le même- cette commission annonce la tenue du conclave pour ces 29 et 30 novembre. Ce pré-congrès sera suivi des assises proprement dites. Lesquelles se dérouleront du 4 au 6 décembre .Ainsi , est en passe de s’accomplir l’appel lancé fin juillet dernier par Bruno Tshibala pour un congrès de réunification et de refondation précédé par un conclave de l’unité et de la réconciliation du parti . En sa qualité de l’unique ancien compagnon de lutte d’Etienne Tshisekedi, Bruno Tshibala déclarait ce jour-là que le congrès était pour concrétiser la volonté unanimement exprimée par la base de l’UDPS. De fait, du haut de ses presque quarante ans de combat aux côtés du lider maximo, Bruno Tshibala Nzenzhe avait lancé un appel à la réunification de l’UDPS. " Il n’existe pas de crise que les hommes ne peuvent surmonter", avait indiqué le très UDPS Tshibala.
" On pourra tout reprocher à Bruno Tshibala sauf de faire de la réunification de l’UDPS son cheval de bataille ", a lâché hier un combattant de première heure. Ceux qui approchent encore le très tshisekediste Tshibala devenu dans l’entre temps Premier ministre jurent par tous les grands dieux que l’homme ne cache pas sa crainte de voir l’UDPS faire l’objet d’une OPA de grande envergure.
L’on comprend mieux, estime un observateur, la portée de son coup de gueule doublé d’un cri de cœur exprimé lors de la mise en place de la commission préparatoire du Conclave. " En notre qualité de compagnon de lutte d’Etienne Tshisekedi et de secrétaire général auprès du président du parti, et le plus ancien secrétaire général adjoint et le doyen de tous les combattants du parti ce jour, j’ai la responsabilité historique de ne pas laisser le parti s’effondrer ou le laisser être récupéré par des intérêts mesquins contraires à la philosophie de l’UDPS ". Sans commentaire.
J.N.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top