Liens commerciaux

0

Le calendrier électoral publié dimanche 5 novembre 2017 par la Ceni prévoit les élections présidentielle, les législatives nationales et provinciales en une seule séquence le 23 décembre 2017.

Ce calendrier est sorti juste une semaine après le passage de Nikki Haley, l’envoyée spéciale de Donald Trump, en RDC.

Cette dernière qui a rencontré tous les acteurs impliqués dans le processus électoral, tant de la Majorité, de l’Opposition que de la société civile, avait exigé à la Ceni de publier incessamment un calendrier électoral, avec comme point de chute la présidentielle en 2018. Au cas contraire, Kinshasa ne pourra compter si l’appui des États-Unis, ni de l’ensemble de la communauté internationale pour financer ce scrutin.

Ainsi, dimanche 5 novembre, à la question de savoir si la Ceni a tremblé devant les menaces des États-Unis, Corneille Naanga rassure n’avoir agi sous aucune pression. «Le Congo appartient aux Congolais. Aucun étranger ne peut aimer ce pays plus que nous mêmes. Nous devons aimer notre pays plus que les autres. Nous devons tout faire pour sauvegarder la paix. Et les élections c’est pour les Congolais», a-t-il déclaré.

Jolga Luvundisakio/Times.cd
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top