Liens commerciaux

0
Le Premier ministre a déposé hier lundi au bureau de l’Assemblée nationale, le projet de loi électorale pour examen. Se confiant à la presse, Bruno Tshibala a déclaré que par le dépôt de ce texte soumis à la sanction du Parlement, le Gouvernement manifeste ainsi la volonté de voir aboutir le processus en cours, conformément à l’Accord de la Saint Sylvestre ".

Pour le chef de l’Exécutif national, le projet de loi déposé hier au bureau de la Chambre basse du Parlement, démontre à suffisance combien le Gouvernement travaille pour la tenue effective des élections. Cet acte, dit-il, constitue la détermination de son gouvernement à tout mettre en œuvre pour parachever le processus électoral et régler la question de la crise politique que connait le pays.
Bruno Tshibala souhaite ainsi l’adoption rapide de ce projet de loi au Parlement pour élaguer une contrainte importante dans la chronologie du calendrier pour les élections générales prévues le 23 décembre 2018.
Abordant les innovations contenues dans ce nouveau projet de loi électorale, le patron de l’Exécutif national a indiqué qu’elles sont tellement nombreuses qu’il ne saurait les énumérer. Par ailleurs, il a assuré qu’avec cette nouvelle réglementation électorale, le Gouvernement a essayé de rationaliser le système électoral congolais de sorte que les élections de décembre 2018 se passent dans la transparence la plus plausible.
Le président de l’Assemblée nationale Aubin Minaku a pour sa part, soutenu que ce projet de loi sera examiné en priorité en dépit du calendrier déjà très chargé du Parlement au cours de cette session ordinaire de septembre dont la clôture est prévue pour le 15 décembre prochain. Mamou
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top