Liens commerciaux

0
Si le président du Rassemblement, Félix Tshisekedi a rencontré Kabila, -l’illégal et l’illégitime président de la République à Brazzaville, ça n’a pas été le cas pour Vital Kamerhe et Eve Bazaiba.


Les deux n’ont échangé qu’avec le dictateur brazza-congolais, Denis Sassou N’Guesso. Si cette info a pris du temps pour filtrer, c’est tout simplement parce que Kamerhe et Bazaiba ont travaillé beaucoup sur la discrétion et le caractère secret de ce déplacement vers Sassou. 


Les deux n’ont pas traversé par le Beach ordinaire. Ils ont emprunté d’autres voies, pour ne pas être vus par le public. Deux seuls points à ordre du jour de ces échanges avec le dictateur : dialoguer avec Kabila, pour passer sans casse la fin de l’année 2017, qui doit être marquée par l’organisation des élections et le départ de Kabila du palais de la nation. En suite, l’arrivée de Nikki Haley à Kinshasa. Tous ces traversés ce sont faits avant l’arrivée à Kinshasa, de l’ambassadeur américain Nikki Haley. Il faut comprendre ici que les Etats-Unis d’Amérique ont travaillé avec Sassou, pour planifier l’arrivée de Nikki. 



Ils ont en effet sous-traité le dictateur. Et ce c’est dictateur, qui a conseillé la stratégie de coalition de l’opposition où l’on a retrouvé : Félix Tshisekedi, Pierre Lumbi pour le Rassemblement ; Kamerhe et Bazaiba, respectivement pour l’UNC et le MLC, pour rencontrer Nikki.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top