Liens commerciaux

0
La visite de Félix Tshisekedi était prévue pour le dimanche 12 Novembre à la prison centrale de Makala. Particulièrement, le président du Rassemblement devrait rencontrer les prisonniers politiques. Interpellé à l’entrée par les hommes en uniformes(les gendarmes), Fatshi n’a pas pu se livrer à cet exercice. Pour l’UDPS, il s’agit de « la violation des droits ».

« Le président Félix s’est présenté à la prison aux alentours de 12 heures pour rendre visite à Franck Diongo et à Muyambo. Malheureusement, le directeur de la prison lui a interdit d’y accéder faute d’une autorisation préalable du ministre de la justice. », témoigne Peter Kazadi, cadre de l’UDPS.

Bien avant son arrivée en ce lieu, le président du Rassemblement était allé au chevet de Diomi Ndongala, député de l’Opposition incarcéré, se trouvant actuellement à l’hôpital où il est interné.

Par ailleurs, du coté de la majorité présidentielle, l’on estime que Félix Tshisekedi n’a pas pu se conformer aux normes. « Il faut d’abord connaitre dans quel contexte il est parti là-bas. Il n’y a que des avocats qui peuvent y accéder facilement sans réflexion mais les personnes suivies ont des heures précises de visite », explique Célestin Tunda ya Kasende, secrétaire adjoint du PPRD joint par Top Congo.

C’est pour limiter les dégâts à l’instar de ceux survenus récemment – évasion des prisonniers- que les mesures ont été mises pour un bon fonctionnement et de stricte observance, renchérit-il.

Par Grevisse Tekilazaya
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top