Liens commerciaux

0

Vingt-quatre heures après la publication du calendrier électoral par la Commission électorale, l’Opposition va réagir. Le Rassemblement, l’UNC et le MLC présenteront toute à l’heure ce lundi leur position commune face à la décision de la CENI de renvoyer les élections générales au 23 décembre 2018. Avec l’intervention de Félix Tshisekedi sur RFI ce matin, le ton promet sans doute d’être ferme face au chef de l’État.

« Nous rejetons cela, nous allons demander à notre peuple de réagir et de chasser Kabila et toute sa bande de malfaiteurs », a martelé le chef de file du Rassemblement, qui insiste qu’« il n’est pas question pour nous d’accepter cela ».

Pour Félix Tshisekedi qui appelle la communauté internationale à prendre ses responsabilité et à ne pas nous convaincre, dit-il, d’accepter ce « crime », le calendrier présenté par la CENI viole non seulement la Constitution mais aussi l’accord de la Saint Sylvestre. Une position relayée dimanche soir par les leaders de l’Opposition, par voie de communiqué ou sur les réseaux sociaux. C’est le cas de Ève Bazaïba du MLC qui a accusé le président de la CENI de « jouer avec le feu ». Tandis que Moïse Katumbi dénonçait, lui, un calendrier « fantaisiste » et « un régime prédateur qui veut prolonger la misère du peuple », a tweeté l’ex gouverneur du Katanga.

Par CAS-INFO
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top