Liens commerciaux

0
L’affaire a pris une autre allure. Entre Ferré Gola et Koffi Olomidé, le désamour est total. Sur plainte du second, le premier a passé la nuit du 21 au 22 novembre 2017 au cachot du casier judiciaire. Selon nos confrères de Top Congo FM, qui citent une source proche du dossier, Koffi Olomide a saisi le procureur général de la République pour diffamation et les services du casier judiciaire mènent des investigations.



Les origines du conflit

Pourquoi en sommes-nous là? Il est difficile de répondre avec précision à cette question pourtant fondamentale pour comprendre les origines du conflit entre Koffi et Ferré. Dans l’album « 13ème apôtre » de Koffi Olomide, ancien patron de Ferré Gola, les deux artistes ont réalisé un featuring intitulé « Pavillon 8 » qui, contrairement à l’ensemble des chansons de cet opus, a été bien accueilli par les mélomanes. Au moment de la réalisation du clip, Ferré Gola a toujours fait croire à son ancien patron qu’il n’était pas disponible.



Face au refus camouflé de Jésus des nuances, Mopao Mokonzi s’est vu dans l’obligation de réaliser le clip en son absence. Ce qui fut fait. Quadra n’a pas digéré cette sorte de manque de considération. Du coup, les deux artistes n’étaient plus en odeur de sainteté et la polémique a gagné du terrain. Après avoir reçu quelques attaques stratégiques de la part de Koffi, Ferré Gola est sorti de sa tanière et a réalisé une émission avec Carine Mokonzi, diffusée sur la toile via notamment YouTube. Dans cette émission, il a vilainement claché et craché sur Koffi Olomide et Fally Ipupa, ancien bras droit de Quadra et principal rival de Jésus des nuances.



Ferré Gola dans des sales draps

Cette émission, enregistrée au sein de l’espace « Une, deux, trois » de Franco Luambo Makiadi, siège de répétition de Ferré Gola et ses poulains, a provoqué des discussions interminables entre d’une part les fans de Ferré et de l’autre ceux de Koffi et de Fally Ipupa. Koffi Olomide, principale cible de Ferré dans cette émission, n’a pas digéré les propos de Gola. Il a saisi la justice au travers d’une plainte. Mardi 21 novembre 2017, Jésus des nuances, convoqué au Casier judiciaire, a été entendu avant d’être écroué au cachot. Il y passe nuit avant d’être relâché 24 heures plus tard. Ce, après que ses avocats aient présenté les moyens de défense en faveur de leur client.

« Mon client était poursuivi pour imputation dommageable par Antoine Agbepa dit Koffi Olomide. Il était appréhendé et l’affaire a été en instruction au Parquet général de la République. Nous avons présenté les moyens de défense » a précisé Hugues Matadi, avocat de Ferré Gola. Puis: « Sur instruction du Procureur général de la République, mon client a été libéré et a regagné son domicile depuis cet après-midi… En ce moment, je ne peux pas vous dire grand-chose puisque l’affaire reste pendante ».



A en croire la radio Top Congo, le Parquet a décidé de la libération de Ferré Gola parce qu’aucune pièce conviction n’a été trouvée dans la plainte du plaignant. « Le magistrat instructeur n’a retenu aucune charge contre l’artiste musicien Ferré Gola », a signifié ce média. Jeudi 23 novembre sera une nouvelle journée de confrontation entre les deux belligérants au Parquet général de la République. Voilà la conséquence quand la polémique tourne au vinaigre.

LAURENT OMBA
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top