Liens commerciaux

0

L’Opposant Franck Diongo n’a toujours pas été enrôlé. Le Mouvement Lumumbiste Progressiste (MLP) a porté plainte notamment contre le Président du centre d’inscription de la prison centrale de Makala. Dans une interview accordée à ACTUALITE.CD, mercredi 08 novembre 2017, le secrétaire général du MLP, Nico Mayengele s’explique. « La demande tardive du ministre de la justice en rapport avec l’enrôlement du président Franck Diongo est un moyens de se dédouaner. On veut envoyer un message fort au monde pour dire que le gouvernement est respectueux des droits de l’homme. Nous avons toujours relevé qu’il n’y a pas de négociation entre le bien et le mal, Franck Diongo doit avoir sa carte d’électeur. Ce n’est pas parce que le ministre de la justice l’a dit, mais c’est parce que c’est la loi qui veut que toute personne condamnée à une peine d’emprisonnement ait sa carte d’électeur dès lors qu’il n’est pas privé de ces droits civils et politiques. Pour nous, c’est un non-événement puisque Franck Diongo doit avoir sa carte d’électeur conformément à la loi et il y’a un procès contre la Ceni, le président du centre d’inscription basée à Makala et le chef d’antenne de la Ceni Kalamu pour avoir arbitrairement privé Franck Diongo de son droit d’être identifié comme congolais et d’être enrôlé comme électeur » a-t-il dit. Le Ministre de la justice et garde des sceaux, Alexis Thambwe Mwamba avait également demandé à la Commission électorale nationale indépendante (CENI), de procéder à l’enrôlement du député Franck Diongo détenu à la prison de Makala. Dans une correspondance adressée ce lundi 6 novembre 2017 à Corneille Nangaa, président de la CENI, Alexis Thambwe Mwamba avait confirmé qu’aucune mesure légale interdit l’enrôlement des personnes condamnées et détenues dans les établissements pénitentiaires. « Je vous confirme qu’il n’existe au sein des établissements pénitentiaires aucune instruction interdisant l’enrôlement des personnes condamnées. L’exclusion à l’enrôlement ne peut provenir que de la loi électorale. Le condamné Franck Diongo n’ayant pas été déchu de ses droits civiques, vos services ne peuvent s’opposer à son enrôlement », dit Alexis Thambwe Mwamba dans sa lettre. Franck Diongo est incarcéré à la Prison centrale de Makala depuis décembre 2016 où il purge une peine de 5 ans de prison ferme.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top