Liens commerciaux

0
Le ministre du commerce extérieur, Jean-Lucien Bussa a réagi à travers un droit de réponse, à l’article de C-NEWS, sous le titre : «Jean-Lucien Bussa sur les pas de son pote VK, à son tour il réfléchit comment claquer la porte du gouvernement Tshibala. Dans son droit de réponse, Bussa allègue, qu’il n’est pas prêt à quitter le gouvernement.


 Pourtant, des sources très proches de lui, affirment et confirment avec certitude, que dans le cadre du prochain dialogue, pour avoir la chance de revenir au gouvernement, il faut quitter l’équipe Tshibala, en vue de se repositionner politiquement dans un groupe de l’opposition pour peser. D’où, cette réflexion de Bussa, qui projette une éventuelle démission du gouvernement. Si Bussa, rejette l’info de C-NEWS, c’est pour une seule raison. La plus simple d’ailleurs et qui fait même rire. En effet, ses partisans qui sont casés dans les différents postes de conseillers dans son cabinet ; lesquels partisans n’ont aucune conviction, refusent de lâcher le bifteck, comme l’ont fait les braves et courageux membres de l’UNC, qui ont travaillé dans le cabinet du ministre de Budget, Jean-Pierre Kangudia. Bussa se donne encore le temps pour persuader ses gars. (Ci-dessous, le droit de réponse de Jean-Lucien Bussa)


Représentant le Gouvernement congolais à la 10ème session du Comité de la coopération et de l'intégration régionale, à Addis-Abeba, j'ai pris connaissance de votre article, paru ce jour, intitulé "Jean-Lucien BUSSA sur les pas de son pote VK, à son tour il réfléchit comment claquer la porte au Gouvernement TSHIBALA".Cet article me surprend pour quatre raisons :


1. Je ne partage pas mes réflexions avec votre Journal. Et donc, je n'ai pas eu l'occasion de rencontrer l'un des Journalistes de C-News à cet effet.
2. Les allégations faites dans votre Journal sont sans fondement et ne m'engage pas.
3. Mes choix politiques en tant qu'acteur ne sont pas motivés par des émotions.
4. L'engagement du CDER aux différents dialogues politiques est une question de responsabilité.
Je respecte votre droit à la spéculation pourvu qu'il soit fondé sur la vérité.
Considérations distinguées.
Jean-Lucien BUSSA, Ministre d'Etat, Ministre du Commerce Extérieur.
C-News
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top